Alliance Mel-Lhon Index du Forum
Alliance Mel-Lhon
Alliance Mel Lhon de l'univers 5 et Andromeda
 
Alliance Mel-Lhon Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Histoire de Bataille ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alliance Mel-Lhon Index du Forum -> partie de culte -> Section RP -> Section RP stricte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 26/10/2010 19:42:51    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

[HRP]

Edit, il y a toute la première partie du RP sur le premier post, si vous estimez qu'il faut nettoyer Wink

[\HRP]


Galaxie Andromeda
Secteur 7G-2-0
***

Sur le Vaisseaux Amiral...

Cela faisait déjà trois jours que l'Amiral Iit des forces Mel-Lhon était arrivé avec deux Commandants de L'Empire sur ce théâtre pour relever un de ses pair, l'Amiral Chamahow. Malgré ça, les vaisseaux n'étaient toujours pas opérationnels, le voyage depuis Méridian n'avait duré que onze jours, mais cela avait suffit à assommer la plus part des hommes, qui étaient à ce moment là placés hyper-sommeil. Ainsi, à la sortie d'hyperespace, seul une vingtaine d'hommes étaient "opérationnels" pour prendre contact avec le vaisseau de l'Amiral Chamahow.
Il ne restait que quelques heures avant que celui-ci soit prêt à partir, ainsi que les quatre vaisseaux qui l'accompagnaient, pourtant, ici, rien n'était opérationnel..., à croire que seul l'Amiral Iit avait déjà subit un voyage sous hyper-sommeil..., même ses deux Commandant, Alucard et Arma semblaient dans le flou, même après trois jours, aucun contacte n'avait pu être fait avec leurs vaisseaux respectifs.
Malheureusement, Chamahow ne pouvait pas différer plus longtemps son départ.
De toute façon, comme Iit s'y attendait, l'Amiral Chamahow n'avait fait aucune rencontre, à se demander pourquoi deux Amiraux des forces Mel-Lhon avaient été envoyé ici.

***


L'Amiral Chamahow était finalement parti, avec ses quatre Commandants. Le Vaisseaux Amiral commençait enfin à reprendre vie, la Salle de Commandement était en effervescence, environ une centaine de personnes s'activaient, les différents secteurs du vaisseaux étaient ré-ouverts, le système d'armement, le bouclier...
Iit était assis sur le fauteuil de Commandement et attendait de trouver une idée, quelque chose à faire.
Tout le monde savait quoi faire, il n'avait donc aucun ordre à donner. Au moins, la Salle de Commandement était pleine de vie, pas comme il y a trois jours.
Après quelques minutes à regarder droit devant, le regard perdu dans les profondeurs de l'espace, qui apparaissaient comme un tableau à travers la vitre principale: figés, intactes, comme toujours, l'Amiral retrouva de sa vigueur, de son tempérament:
-Lieutenant, j'ai un pressentiment!
-Lequel Amiral?
-Je pense que ces deux troufions de Commandant sont réveillés...
-Tout le monde en est persuadé Amiral
-Oui...En effet, mais je pense qu'ils ont eu un éclair de génie! Comme les hommes des cavernes qui ont découvert et dompté le feu, ces deux là ont trouvé la Salle de Commandement de leurs vaisseaux, et ont trouvé la console derrière laquelle vous vous tenez Lieutenant.
-Je lance une communication Amiral.
-Oui Lieutenant, lancez l'holo-vision, qu'on voit un peu leurs têtes.
L'Amiral se dirigea vers la console Com- pour prendre une broche qui y était aimantée, celle-ci permettait de numériser son porteur pour le synthétiser sur la plate-forme holo sélectionnée. Et justement, après quelques instants la plate-forme du vaisseaux s'éclaira, puis une ombre se forma au dessus d'elle. L'ombre vacilla et se sépara en deux, signe que la plate-forme était connectée à deux autres.
Les secondes passèrent et l'Amiral s'exaspérait de plus en plus, il s'était assis sur son fauteuil et s'affalait sur l'accoudoir droit et faisant des gestes avec sa main droite, comme si il discutait avec un ami à une table de bar...Une dizaine de secondes était passées, l'Amiral se décida à se redresser pour tourner un regard désespéré vers le Lieutenant de Com-.
Alors qu'il se demandait pour la énième pourquoi il avait prit ces deux là, l'une des ombres vacilla et laissa place au static, signe que la connexion était établie mais que la broche n'était pas portée, quelques secondes après, il en fut de même pour le deuxième hologramme. Les deux Commandants apparurent enfin sur la plate-forme holo, au garde à vous, pour saluer leur Amiral.
Malgré la minute qui s'était presque écoulée entre l'apparition du static et cette instant, l'Amiral n'avait pas bougé, il était figé, il ne savait pas encore quoi faire...Mais quelques secondes après, le regard stupéfait qu'il posait sur les hologrammes se figea, les yeux grands ouverts, de la folie commençait à se lire sur son visage alors qu'il se levait.
-...Vous êtes des Zéros...j'ai que ça comme explication... même, nous n'avons que ça comme explication, vous confirmez Lieutenant? ... Il confirme...
Les deux Commandants restèrent indécis puis Alucard prit finalement la parole:
-Je suis désolé Amiral, pour ma part, mon vaisseau a subit une avarie du système de communication, nous avons réussi à corriger certains des dysfonctionnements mais le système de téléportation a lui aussi été touché et j'ai du remonter du secteur 4 à la Salle de Commandement à pied quand on m'a informé d'une communication entrante. A l'heure actuelle, seul le système de téléportation fait défaut sur mon bâtiment, mis à part ça, il est totalement opérationnel.
Après un silence, c'est Arma qui prit la parole:
-Pour ma part, le système d'hyper-sommeil a eu un raté et le bâtiment n'est sorti de veille que depuis 2 jours grâce aux hommes de poste, qui ont réussi à trouver la faille du système et à désamorcer le système de veille. A la vue du contre temps, j'ai décider qu'il était préférable que les hommes réinvestissent les différents secteurs pour que le bâtiment soit opérationnel avant de relancer les systèmes secondaires... comme la Com-.
La folie avait quitté l'Amiral, il était dans le doute..., ces deux gars étaient vraiment comme ça..., mais ça réflexion fut interrompue par Alucard qui se raclait la gorge.
-De votre côté Amiral, il semble qu'il y ait beaucoup d'agitation
-..., l'Amiral lança un regard circulaire à la Salle de Commandement avec un air dépité, ouais c'est normal ça, c'est une agitation normal de Salle de Commandement...Enfin! Je suis tout de même heureux que vous soyez en vie tout les deux, avec votre équipage; j'aurais eu du mal à gérer vos deux vaisseaux avec mes 1600 hommes. Faites en sorte que vos vaisseaux soient opérationnels dans les plus bref délais, ce n'est pas parce qu'on ne croisera sûrement personne que l'on doit se laisser aller. Prenez contact quand cela sera fait.
Les deux Commandants esquissèrent, puis saluèrent de façon plus formelle l'Amiral. La connexion s’interrompit.
L'Amiral se tourna alors vers le Lieutenant de Com- et souffla, un air abattu sur le visage.
-Lieutenant, est-ce moi, ou nous sommes passé pour des blaireaux devant ces deux là?
-Je ne sais pas Amiral, il semble que les circonstances aient fait qu'ils se sont organisés plus intelligemment qu'ils ne l'auraient fait en temps normal...
-Ce doit être ça...

***


Huit heures c'étaient écoulées depuis la liaison. L'Amiral était fatigué, il devait être deux heure du matin..., enfin.. si on se fiait à l'espace, il était minuit, si on se fiait aux néons il était midi. Il n’espérait qu'une chose: que ses Commandants ne soient pas allé se couché, car cela aurait voulu dire qu'il veillait pour rien.
Ces huit heures n'avaient pas été inutiles, le vaisseau était opérationnel, les équipes avaient été relevé il y a environ deux heures, c'est pour ça qu'il était deux heure du matin au bout du compte... à moins qu'il soit dix heure, ou bien dix huit heure..., mais il était sûrement deux heure du matin: il ne connaissait pas la moitié des personnes en train de s'activer dans la salle de Commandement, il dormait d'habitude à cette heure là.

***


L'amiral était secoué dans tous les sens.
- Amiral, une connexion holo entrante.
-... Humm..., il est quelle heure?
- Onze heure Amiral.
- Dites leurs d'attendre un peu, je les contacterais, ce ne sont pas eux qui ont veillé toute la nuit...
Sur ces mots, l'Amiral se leva et sorti en titubant de la Salle de Commandement.

***


L'Amiral sortait de ses quartiers et se dirigeait vers la plate-forme de téléportation du secteur quand celle-ci s'activa pour laisser apparaître quelques secondes plus tard onze officiers subalternes, dont celui qui l'avait réveillé cinq heures plus tôt. En le voyant, tous le saluèrent puis continuèrent leur chemin, sûrement vers le réfectoire. L'Amiral poursuivit son chemin et se téléporta et croisa à nouveau plusieurs officiers subalternes qui le saluèrent.
Il entra enfin dans la Salle de Commandement attrapa une broche posé sur la console Com- et s’assit dans son fauteuil. Le Lieutenant de Com- avait anticipé et le static laissait déjà place aux images des deux Commandants.
- Bien vous deux, parlons de choses sérieuses! Vu vos têtes vous ne savez pas lire et donc vous ne savez pas pourquoi vous êtes là, tout comme je ne sais pas pourquoi je dois me traîner deux groseilles comme vous, je me trompe? ... Ok donc on va faire un petit topo:
Donc nous sommes ici pour... surveiller une planète, bon ça, c'est pas trop dur à voir, je la vois d'où je suis ... l'idée est quelle n'a pas encore atteint le moyen-âge technologique (nous n'avons pas encore atteint le moyen-âge technologique, celui-ci commence à partir du voyage spatial habité de grande distance, qui entraîne la rencontre avec d'autres civilisation bla bla bla, c'est à partir de celui-ci aussi qu'une nation devient souveraine, jusqu'alors, elle dépendait sans le savoir des différents Empires), vous entrevoyez donc l’intérêt pour les milliers voir millions de pirates qui balades, on est donc là pour surveiller... se qui n'explique pas pourquoi je suis là.
- Peut-être parce que les forces Mel-Lhon manquent d'effectifs, proposa Alucard.
- Oui, encore que..., peut être faudrait-il dire effectifs compétant, il vous faut donc espérer pouvoir prouver votre valeur. Vous commandez quelles bâtiments? Alucard
- Je suis aux commande de l'Altius, vaisseau de classe trois, de troisième génération.
- Je commande le Valtra, vaisseau de classe trois, troisième génération.
- Bien, deux vaisseaux de classe Bataille, je ne vous demande pas pourquoi..., sûrement un complexe d'infériorité situé au niveau de la ceinture... Et une question, il y a une raison pour que se soit vous qui m'accompagnez? Vous avez été recommandé par qui?
- Et bien, par vous Amiral.
- Vraiment... mais encore.
- Et bien c'était à Méridian, nous étions, Alucard et moi dans un bar relativement mal famé et nous buvions tranquillement quand vous êtes entrez déjà éméché, vous nous avez rejoins et nous avons bue plusieurs tournées, jusqu'à environ une heure du matin, quand le gérant à voulu fermer.
- Oui je me souviens, il voulait nous mettre dehors, malgré que je sois des forces Mel-Lhon!
- Il ne le savait pas Amiral, vous brandissiez la carte d'un rebouteux, que vous aviez sûrement récupéré dans la rue en venant, en hurlant que vous étiez des forces spéciales, ils y ont crut quelques instants, et nous n'avons pas été trop de quatre pour les calmer.
- Nous étions quatre?
- Oui Amiral, il y avait aussi Uther, Colonel d'infanterie, qui est à bord de mon bâtiment.
- Et au final, qu'avons nous fait?
- Nous nous sommes enfermé dans l'établissement laissant le gérant dehors et nous avons dormis à même le sol. Nous nous sommes levé à l'aube le lendemain matin, vous ne teniez pas droit, nous vous avons porté jusqu'à chez vous, du moins c'est se que vous nous disiez.
- Nous en avons eu confirmation quand la femme qui nous a ouvert vous a reconnu, à partir de ce moment là vous avez commencé à dire des conneries, nous vous avons posé dans un fauteuil puis nous sommes partis: nous avions fini notre permission de deux jours.
- Bien bien..., au moins je sais que vous êtes sympa, c'est un bon point. Occupez vous comme vous le pouvez, et priez.
Il lâcha un clin d'œil et fit signe au Lieutenant de Com-.
- Dites moi Lieutenant, vous avez des informations sur Uther et ses hommes?
- Il est Colonel d'infanterie, il à soixante hommes avec lui
- Soixante..., ce n'est pas régulier.
- En effet, il est à la tête d'une des escouades d'intervention de l'Empire
- Hakairyoku... (hakairyoku= forces destructrices)
- Oui Amiral
- Hakairyoku..., étrange que l'Empire m'ait laisser l'embarquer, enfin, à supposer qu'il le sache, ses états de services?
- Depuis qu'il dirige l'escouade, aucun de ses hommes n'est mort, il a récupéré trente deux vaisseaux en close en un an.
- Parfait, il faut espérer que quelqu'un se pointe alors!

***

***



- Bonsoir Colonel.
- Bonsoir Amiral.
L'Amiral avait demandé une communication audio avec le Colonel d'infanterie, il voulait en savoir plus sur celui-ci: il n'était pas là sans raison, les forces spéciales étaient souvent atypique, autant dans leurs méthode, que dans leurs uniforme, chaque escouade ayant son code couleur; mais les Colonel d'Escouade étaient toujours psychorigide en se qui concerne les déplacements et la hiérarchie.
- Colonel, vous êtes à la tête de l'Hakairyoku?
- Oui Amiral, vous vous demandez sûrement pourquoi je suis là.
- En effet, vous étiez dans quel régiment de l'infanterie spatiale avant d'être promu?
- J'ai intégré l'infanterie spatial avec ma promotion Amiral, le ton du Colonel avait changé, il était passé de neutre comme il était de rigueur à supérieur amusé.
L'Amiral se garda de relever l'affirmation.
- Vous avez un frère n'est-ce pas?
- Oui, Edrel, chef des forces d'Isnor, nous sommes jumeaux.
- Pourquoi avez vous intégré l'infanterie spatiale? que faisiez vous avant?
- J'avais besoin de me défouler, je me suis proposer pour prendre là tête de l'Hakairyoku, à la suite du départ de Koba, les hauts gradés ont tout de suite accepté. Je suis ami avec Arma et Alucard, quand j'ai appris qu'ils partaient en mission, je me suis dit que j'avais moi aussi le droit de balader.
- Votre présence doit être requis sur d'autres fronts que celui-ci, vous le savez sûrement. Pourquoi ont-ils accepté de vous projeter ici?
- Comme si ils avaient eu le choix. Il vous faut sortir de votre corps d'armée Amiral, et pas seulement pour participer à une beuverie... Les forces spatiales sont nécessaire pour filtrer les bord du Wrath mais à l'intérieur, sur la terre ferme, il n'y a plus de gadget pour vous assister, il n'y a plus que vos bras et votre épée, tout se passe là, sur ces mots l'Amiral entendit deux choques sourd signe que le Colonel avait frappé sa tête avec son index, vous savez pourquoi aucun de mes hommes n'est mort depuis que je suis ici, et pourquoi j'ai capturé trente deux vaisseaux en quatre mois? Parce qu'aucun de mes hommes n'a servi dans l'infanterie spatial avant que je le lui demande: il ne savent même pas comment marche un pistolet, par contre, donnez leur un arc, des flèches, une épée... et le combat de fera pas un pli.
- ..., je veux bien vous croire.
- Bonsoir Amiral.
Le Colonel rompit la connexion, laissant l'Amiral interdit.
- Uther... La deuxième tête de l'Hydre..., Il n'y avait pas de guignol embarqué pour cette mission, au final... Uther...l'Indénombrable...


***

[HRP]

Bon! réécriture faite, j'espère que la V2 de la dernière partie sera mieux que la V1
je poste juste se que j'ai refais..., par contre, j'ai pas refais tous les mots en italique...

Bonne lecture au courageux!
je me demande aussi si les distances sont réalistes, et le nombre d'hommes aussi...

[\HRP]

***

- Amiral! Une anomalie, droit devant
l'Amiral se leva de son siège et se dirigea vers la vitre principale alors que huit vaisseaux apparaissaient.
- Activez les brouilleurs, lancez une connexion une connexion audio avec le marcheur (péjoratif...rivalité air/terre) et les deux autres ! Que tout le monde se réveil, même si on ne doit dire que bonjour\au revoir, je veux que tout le monde le dise!
- Huit vaisseaux Amiral, deux lourds, cinq croiseur et un transporteur, des bâtiments pirate, pas plus d'information, leurs brouilleurs sont activés.
- Bien, je veux cinquante chasseurs sur le départ, Altius et Valtra, j'en veux au moins deux cent chacun! Sommes nous à porté?
- Non Amiral...
- Une connexion vidéo entrante Amiral!
- Souriez on vous regarde les jeunes!
L'Amiral se tourna vers l'écran principal, quelques secondes passèrent pour laisser place enfin au visage creusé d'un homme d'une quarantaine d'années, cheveux courts, avec une barbe d'une dizaine de jours.
- Bonsoir... Je suppose que vous êtes l'Amiral de cette flotte.
- En effet, identifiez-vous, je jugerais si vous êtes habilité à continuer votre chemin ou si vous devez partir
- Ce n'est pas comme si je ne voulais pas vous dire qui je suis, mais... je ne crois pas que cela soit utile: vous ne me connaissez pas de toute façon, vous pourriez à la limite faire circuler mon nom comme celui vous ayant tué, mais dans ce cas là, vous ni aucun membre de votre équipage ne sera en mesure de le faire.
- Est-ce un menace?
- Je vous fait une proposition Amiral, vous nous laissez un de vos vaisseau, ainsi que tout les vivres et autres choses qui s'y trouve et je passerais mon chemin.
L'Amiral lâcha un sourire.
- Vous avez beau vous croire supérieur car vous êtes dans la flotte régulière, mais il y a huit vaisseaux en face de vous.
- Vous avez beau être drogué, il ne fait aucun doute que vous êtes un âne, et de se fait, nous ne sommes pas dans la même catégorie...
Sur ces mots, il leva le bras en faisant signe au Lieutenant de Com- de rompre la connexion.
- Bon! On s'est pas levé pour rien les jeunes! On passe en mouvement, ils vont chercher le close, on va donc faire en sorte d'y rentrer le plus tard possible. Ils sont plus nombreux, ça va nous permettre de les moucher plus facilement! Lieutenant, je veux le théâtre sur la plate-forme holo. D'où venait la connexion?
- Ils restent en déplacement Amiral, la connexion venait d'un des croiseur.
- Parfait, Altius chargez un tout canon force 6, visez les lourds en priorité, Valtra un tribord force 6, sur le léger. Évitez de ne toucher qu'un vaisseau, faudrait pas qu'un bouclier à dissipation se mouche sur nous!
- Oui Amiral! Et j'ai deux cent cinquante chasseurs prêts à décoller du Valtra dès que nous serons à porté.
- Deux cent chasseurs prêts sur l'Altius.
- Et nous? ils font des gaufres? Qu'ils se démerdent pour intercepter les missiles des Croiseurs et pour nous faire un joli calibrage, ils décolleront sur mon ordre. Et lancez la routine 8 pour le bouclier.
Huit rectangles rouges avançaient toujours à vitesse réduite sur la plate-forme holo, sans aucun signe de décision, alors que trois rectangles vert entamaient des déplacements.
L'Amiral regardais les rectangles rouges, l'un deux commençait à se mettre en retrait, sûrement le transporteur. Les autres avançaient de front, en formation serrée, les deux lourds étaient séparés..., il y avait sept vaisseaux, plus rapides et plus maniables que les trois lourds qu'il avait sous son commandement, sûrement surpeuplés mais aussi moins résistants: les pirates allaient donc choisir une tactique pour entrer dans le close et se téléporter à bord d'un des vaisseaux..., certainement la tactique d'effondrement: leur ligne allait éclater, nous entourer tout en restant à distance de tir (distance "constante": de 5 à 9km) et enfin nous "tomber dessus" en tirant à feu libre; dans la confusion, ils se téléporteraient et prendraient un des vaisseaux.
Après quelques instant d'indécision, l'Amiral plongea ses mains dans l'aire holographique et traça les trajectoires des ses trois vaisseaux qui seraient reporter sur les plate-forme holo des deux autres bâtiments: le sien devait rester un peu en retrait avant de plonger et passer en dessous de l'ennemie, tandis que Arma et Alucard devaient foncer droit devant, se séparer pour contourner l'ennemie .Finalement les trois vaisseaux devaient se rejoindre dans le dos de celui-ci pour entamer le cortège électrique: tourner autour des vaisseaux comme le font les électrons autour d'un noyau, se qui précédait habituellement l'effondrement; si cela se passait comme ça, il n'y aurait aucun problème...
L'Amiral alla vers la vitre principal afin de voir quelque chose qui pourrait lui indiquer se qui pouvait se préparer chez l'ennemie, mais ils n'étaient pas à porté de tir, aucune chance qu'il puisse voir quoi que se soit, il se retourna et se dirigea vers l'une des console de la Salle de Commandement. L'un des officiers qui s'y trouvait pris la parole.
- Amiral, le Valtra et l'Altius nous ont dépassé, ils ouvriront le feu dès qu'ils seront à porté.
L'Amiral esquissa et poursuivit son chemin quand la voie d'Alucard s'imposa dans le brouhaha.
- Amiral, je ne suis pas persuadé que la tactique du cortège soit la plus approprié, ils sont plus nombreux que nous: il suffit que deux vaisseaux s'écartent et prennent à partie l'un de nous...
- ...Avant que vous n'exposiez encore un peu plus votre ignorance des tactiques militaire Commandant... je sais que l'armé régulière aime les batailles rangées, qui collent à se qu'il y a écrit dans les bouquins écrient pas des vieux du VII em siècle. Si la situation que vous craignez arrive, je vous montrerais Alucard que je ne raconte pas que des conneries.
L'Amiral souffla et secoua la tête, agacé qu'on lui dise chaque fois la même chose, et alors qu'il tournait la tête, il remarqua par la vitre que les vaisseaux n'étaient plus alignés, il pointa son index vers la vitre.
- On peut m'expliquer s'il vous plaît? Lieutenant?
- Ils rompent la ligne et forme un bloc pour contrer notre mouvement.
l'Amiral se retourna vers la plate-forme holo, et il modifia la trajectoire des trois vaisseaux et fit apparaitre une sphère autour des rectangles rouge.
- On va accélérer un peu notre histoire, dès que vous rentrez dans la sphère, vous êtes à distance de tir, à partir de là se sera à vous de jouer!
Tout en parlant, L'Amiral c'était tourné vers la vitre pour vérifier qu'aucun vaisseau ennemie ne tentait une sortie...
- Le Valtra est à distance de tir, il nous envoie sa trajectoire.
Iit regardait toujours par la vitre principale, les bras croisés quand une 75 boules lumineuses émergeait des canons du Valtra, en direction des pirates... Trois vaisseaux touchés... il sourit.
- Trois croiseurs touché, huit tirs out. Un vaisseau de première génération, les deux autres de la deuxième! Je charge une vague électromagnétique, il semble que l'un d'eux soit en surcharge!
La voix d'Arma était celle d'un gamin de dix ans, il était surexcité! L'Amiral réprima un rire et se retourna vers la Salle de Commandement.
- Parfait, préparez cent cinquante hommes pour l'évacuer du théâtre.
- Vaisseau désactivé Amiral! cent cinquante de mes hommes sont sur le départ pour l'évacuation.
L'un des rectangle rouge avait viré au noir, on n'avait plus qu'à attendre qu'il dérive.
- Le champs est libre Commandant, déclara une voix étouffée dans l'oreillet de l'Amiral, les scanners indiquent que le vaisseau a été abandonné.
- On lâche les chasseur
Sur la plate-forme holo, les trois rectangles vert étaient à la périphérie de la sphère et une autre, plus petite et translucide était apparue autour du vaisseau à la dérive indiquant la porté des téléporteurs, enfin cinq cent points bleu fonçaient sur les bâtiments ennemie, mais Iit remarqua que les six rectangles rouges restant commençaient à se séparer en deux bloc de trois. les deux lourds restaient ensembles... L'intensité lumineuse de la Salle augmenta le temps d'un battement de cœur.
- Tout Canons 6 tiré par l'Altius!
L'Amiral se retourna vivement vers la vitre principale pour observer la centaine de boules lumineuse fondre sur les vaisseaux ennemies, il avait les yeux brillant... c'était lui l'enfant tout compte fait, mais la voix d'Alucard le sortie de sa rêverie.
- Un lourd de deuxième génération touché, un croiseur de deuxième génération à intercepté cinquante tirs, cinq tirs out.
- On en est où avec les chasseurs?
- Quatre cent soixante dix sept, déclara l'un des hommes installé derrière la console de sens-, et les pirates en ont lâché deux cent cinquante.
A présent, la séparation en groupe de trois vaisseaux ne faisait plus aucun doute, que se soit sur la plate-forme holo ou par la vitre, c'était évident.
- Parfait, je veux qu'on se rapproche du croiseur à dissipation, on va avoir l'occasion d'apprendre quelque chose Commandant! Il prit alors un ton délibérément grotesque. Il y a deux groupes de trois vaisseaux, Mon Dieu! Nous sommes perdu! Puis d'un ton très sérieux. Alucard vous portez un caleçon blanc j'espère, pour faire un drapeau..., il remarqua un mouvement chez l'ennemie, il se passe quoi en face Lieutenant?
- Anomalie sur les deux lourds et sur le croiseur intercepteur d'Alucard.
- Bon! Voilà comment on va faire, Arma, Alucard, lâchez pas votre plate-forme holo ça va allé très vite.
Sur ces mots, il plongea ses mains dans l'aire de sa propre plateforme, et tout en parlant, il traçait se qu'il disait.
- A priori, les deux lourd et le croiseur qui a intercepté vos tirs se dirigent vers vous Alucard, fallait pas leur tirer dessus petit! Plus sérieusement, les trois autre se dirigent plutôt vers vous Arma, et vers moi aussi... Quand les deux blocs se seront séparés de...
Iit semblait jauger la distance sur l'hologramme avec un œil fermé, la tête penché, la langue tiré et les bras tendu, il faisait varier la distance entre ses bras et comparait avec la longueurs des rectangles...
- ... 3 km, ça à l'air pas mal, un plongera au milieu pour les séparer, sauf vous Arma, vous vous allez loucher et tirer droit comme ça, un trait relia alors le vaisseau désactivé et le Valtra, ça fait un petit détour mais rien de méchant. Compris?
Les deux Commandant répondirent affirmativement
- Bon, Valtra, vous préparerez un bâbord 8 sur le premier croiseur à absorption, vous allez le moucher. Altius, un tribord 5 sur le dernier lourd au cas où. Nous on commencera les tirs de calibrage sur le dissipateur. ça veut dire qu'Alucard, vous gravitez autour des deux lourd et que Arma et moi on gravite autour des trois croiseurs.
Les deux blocs continuaient à avancer en direction opposée, dos à dos..., même en étant plus maniable, aucun des bâtiment ennemie ne devrait pouvoir faire demi tour. Normalement, Arma et lui auraient le temps de plonger et de déborder les trois croiseurs, et avec de la chance à la fin de la manœuvre, il n'en resterais plus que deux, par contre, pour Alucard, se serait plus difficile: les trois vaisseaux se dirigeaient vers lui, il faudra qu'il compose...
- Bon! c'est le moment! Les trois croiseurs commencent à se dire qu'il faut qu'ils fassent demi tour, ils avancent vers le vide intersidéral et nous Arma on dépasse leurs flanc... alors tout le monde met plein gaz et c'est parti!
Tout se passait à la perfection: Arma était à à peine un kilomètre du croiseur fantôme, lui arriverait complètement sur le flanc des trois croiseurs, il pourrait même en éperonner un... par contre, pour Alucard, cela restait tendu, si il restait plein gaz, il y aurait une chance pour qu'il ne prenne pas tous les tirs, encore que les trois vaisseaux étaient en ligne...Une voix sourde monta dans l'oreillette de l'Amiral
- Commandant, nos hommes sont sur le croiseur, ils devraient quitter le théâtre d'ici cinq minutes.
Dans le même temps, la voix d'un des Lieutenant de Iit annonçait que les bâtiments adverses amorçaient un mouvement en vu d'une contre attaque.
- Bien préparez un bâbord pour mettre HS le croiseur à dissipation. Et pour les boucliers?
- Les pilotes finissent les différentes fréquences bouclier. A priori ils sont tous sous routine.
- Amiral! tirs adverses, du bloc d'Alucard, le bloc c'est mis en épis: tribord 8 sur nous et tribord ...12 par le croiseur sur Valtra et un tribord 7 est passé sous le nez de l'Altius.
Du fond de la Salle de Commandement une voix hurla:
- Vingt deux tirs absorbés, huit out: Bouclier à 80%
- Amiral, bouclier du Valtra à 35%
Dans son oreillette, la voix tendue d'Arma s'imposa:
- Amiral, notre bouclier à dissipation est tombé, et nous avons absorbé huit tirs force 12, bouclier à 35%. Nous passons en manœuvre et nous ramenons des chasseurs en défense.
- Bon, Arma, restez à distance, on ne touche plus au croiseur qui vient de faire ça, il est de quatrième génération! Arma vous tirerez votre bâbord 8 sur celui que vous avez déjà touché quand vous serez bien positionner.
L'Amiral avait plongé ses mains dans l'aire holographique et avait relié le Valtra à l'un des croiseurs autour desquels il tournait, les deux restant étaient celui à dissipation et celui qui n'avait subit aucun tir, caractéristiques inconnues en quelque sorte...Iit sourit, un de ses Lieutenant avait écrit en dessous de celui-ci [ Mr. Green no description sorry Sad ], pas de guignol, que des gosses...
- Amiral, le Croiseur inconnue a été marqué: je transmet les informations sur la plate-forme holo.
Une dizaine de boules lumineuses passèrent devant la vitre principale, l'Amiral écarquilla les yeux et jura:
- Ho! Petit, fais attention! Je sais même pas comment t'as fais pour nous rater là!
- Excusez moi Amiral, bâbord 8 tiré, 12 out. Le croiseur a absorbé vingt trois tirs.
- J'ai vu, merci de vous inquiéter pour la vie de mon équipage... Lieutenants, qu'est ce que vous avez à vous agiter derrière votre console?
- Amiral, on a les routines des deux vaisseaux lourd!
- Moais...Alucard, séquence de tir annulée, mouchez le croiseur qui vient d'être marqué. Et les chasseurs?
- cent quatre-vingt chasseurs ennemies, Arma a réduit son nombre de chasseurs en attaque, il n'y en a plus que deux cent quatre vingt huit au total.
- Amiral, deux vaisseaux passent en manœuvre: le lourd qui nous a tiré dessus et le croiseur de quatrième génération!
L'amiral sourit, ça commençait à chauffer un peu et c'était de plus en plus n'importe quoi. Il se tourna vers la plate-forme holo pour constater, il pencha légèrement la tête sur la gauche, puis sur la droite: c'était même franchement n'importe quoi. Il y avait maintenant deux sphères sur l'hologramme, une délimitant le bloc d'Alucard, l'autre délimitant son propre bloc, dans chacune d'elle, quatre vaisseaux se courraient après mais ne se tiraient pas dessus... enfin, il y avait le Valtra qui faisait une promenade... Qui avait fait ces saloperies de sphères!
Iit ferma les yeux et souffla.
- Lieutenant, population des bâtiments pirates.
- Un seul vaisseau est marqué, nous tournons autour, croiseur de classe trois, troisième génération: 1.760 hommes à bord, effectif minimal de 1.100 hommes, le croiseur de classe une, quatrième génération est marqué, je transmet sur la plate-forme holo: 1.000 hommes à bord, effectif minimal de 400 hommes.
Iit plissa les yeux... en fait il s'en foutait des chiffres, il lui fallait autre chose mais un officier prit la parole.
- Amiral routine du dissipateur trouvé!
- Parfait, on manœuvre et on le mouche!
Iit se tourna vers la vitre pour voir le croiseur investit sortir du théâtre par hyperespace. On devait être en position pour faire sauter le croiseur à dissipation.
- Bâbord 4 tiré!
Pas de "Boum"... c'était pas encore fini...L'Amiral voyait droit devant lui le Valtra, à quelques kilomètres, son équipage sûrement occupé à rétablir le bouclier, quand il remarqua un reflet sortit de nul part... des missiles?
- Tir filtré. Coque du croiseur à 60%, il passe en manœuvre.
- Des missiles on traversé les chasseurs!...Arma?
- Deux missiles ont touché mon bâtiment, coque à 92%, rien de grave.
- Amiral, un des deux lourd à été marqué: classe une, troisième génération, population: 2.063 hommes, effectif minimal: 1.100 hommes.
- Anomalie sur le second lourd et sur le croiseur qu'Alucard cible.
- Arma, préparez une vague électromagnétique pour le croiseur que Alucard doit moucher. On lâche les derniers chasseurs. Alucard, vous vous en sortez?
- Oui Amiral, répondit celui-ci amusé, j'ai mis un peu trop de pression sur mes adversaires, ils sont passés en manœuvre et m'empêche de me placer comme cela m'arrangerait... Tribord 7 tiré!
l'Altius avait ouvert le feu sur le croiseur, celui ci se trouvait entre l'Altius et le vaisseau Amiral.
- Arma, préparez quelques hommes, dans la confusion on devrait pouvoir le récupérer sous leurs yeux, mais dites à vos hommes de faire vite, sinon ils sont mort.
- 250 hommes sur le départ Amiral
- 71 tirs ont touché, 4 tirs out.
L'Amiral sentit ses cheveux se hérisser et un vrombissement se fit entendre dans la Salle de Commande, Arma avait tiré la vague électromagnétique...
- Tout Canons 6 du lourd sur nous Amiral.
- Quarante deux tirs out sur soixante, bouclier à 70% Amiral. Le croiseur désactivé a prit sept tirs, plusieurs système sont HS
Iit était toujours tourné vers la vitre quand il vit des missiles décoller des deux croiseurs les plus proches de son vaisseau, une vingtaine environ, mais ils se dirigeaient vers l'Altius, son bâtiment n'aurait pas su bloquer tout ces missiles en si peu de temps... heureusement que les pirates étaient en surnombre, il leurs fallait un grand vaisseau, et en état... le sien aurait été en miette avec tout ces missiles.
- Les hommes d'Arma ont investi le croiseur, ils seront partis d'ici deux minutes.
Le vaisseau s'était déplacé pour laisser son flanc braqué sur le croiseur à dissipation, Iit voyait maintenant le vaisseau désactivé qui dérivait légèrement et derrière, l'Altius, les deux vaisseaux lourd et le croiseur...
- Un bâbord 6 sur le dissipateur, on le mouche cette fois!
- Onze missiles ont touchés mon bâtiments, coque à 73%, systèmes mineurs touchés, vingt six canons détruits.
L'Amiral se détournait de la vitre et observait la Salle de Commandement, à cet instant il ne savait même plus quelle console faisait quoi..., il voyait son siège au milieu de la Salle, surélevé par rapport au reste, en face de celui-ci la plate-forme holo et plus loin la vitre; tout autour, en arc de cercle était positionné huit consoles avec entre trois et quinze autour de chacune. L'Amiral regarda à nouveau la plate-forme holo et remarqua un trait rouge reliant le croiseur dernier croiseur tournant autour de son vaisseau et le Valtra.
- Tribord 5 sur Arma
- Il sort d'où celui là?
- On ne l'a pas vu...
- Vous êtes quinze et vous n'avez rien vu!
- Trente neuf tirs out sur cinquante, le bouclier de mon vaisseau est à 16%.
La Salle de Commandement fut parcourue par un tremblement, le croiseur à dissipation avait été mouché, quelques secondes après, le croiseur qui dérivait doucement devant la vitre du vaisseau Amiral disparut...pour laisser apparaitre l'Altius, qui suivait une trajectoire atypique, et tirant à feu ouvert sur ses trois assaillants...mais avant que l'amiral ne puisse dire quelque chose...
- Dernier croiseur marqué amiral, croiseur de classe trois, deuxième génération. Population: 1.922 hommes, effectif minimum: 1.100 hommes.
- Le vaisseau se prépare à sortir du théâtre d'après mes officiers! On a du lui transmettre les coordonnées de la zone de replie de mes hommes. Vu l'état de mon vaisseau, je ne suis plus utile ici Amiral, je vais le suivre et l'arrêter.
- Bien Arma, récupérez tous vos chasseurs et sortez du théâtre. Envoyez nous Uther et ses hommes, ils vont nous être utile ici.
L'Amiral avait finalement regagné son siège et regardait par la vitre, il montra l'Altius d'un mouvement de tête
- Il fait quoi celui là? J'ai critiqué le manque de fantasy tactique de l'armée régulière mais je ne crois pas avoir parler de faire n'importe quoi si?
A ces mots, une explosion lumineuse éblouie l'Amiral, l'Altius venait de faire feu à Tout Canons sur le lourd qui n'était pas marqué, sur la centaine de boules lumineuse, quarante au moins avaient traversé le bouclier, perçant la coque du vaisseau qui explosa.
- C'est bien les jeunes! On a perdu personne et on a récupéré deux vaisseaux, il en reste deux en face de nous, flambant neuf, presque sorti d'usine, on va pas laisser ça passer! Surtout qu'il y a un vaisseau de quatrième génération! Bien joué Alucard!
- Merci Amiral, j'ai suivi vos conseils, j'ai mis un peu de fantasy dans mon style...
- Bien..., on va s'éloigner un peu d'être, je pense qu'ils ont les crocs là, Lieutenant, population pirate.
- Difficile à estimer, mais on peut tabler sur 5.000 hommes présents sur ce théâtre et 2.000 dans la zone de replie, face à Arma.
- Bien, on se donne vingt minutes pour s'organiser, on se prépare pour le close les jeunes, procédure standard! Colonel, on a à parler...

***


...

[HRP]

Pfiou... première partie terminé, il reste deux vaisseaux ... Wink
Dur dur, j'ai voulu faire trop réaliste peut être..., j'ai choisi de privilégier la fluidité, je pense que suivant se qui est dit, on se doute si c'est un officier subalterne ou un officier supérieur qui parle
peu de description, je pense que ça casserais trop la bataille, qui n'est déjà pas très épique...

des explications sur divers termes arriverons dans le prochain post Wink

[\HRP]
_________________


Dernière édition par Uther le 29/10/2010 18:27:45; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 26/10/2010 19:42:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gillours
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 19 Sep 2010
Messages: 3 489
alliance: MIB
Point(s): 3 491
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 26/10/2010 20:48:53    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Et bien , bon style d'écriture, j'aime bien l'intégration subtile des truffions et des blaireaux Mr. Green

Et, tout en attendant la suite, je dis bravo pour l'effort Okay

Il ne manque plus qu'une héroine


Revenir en haut
Chamahow
Mel-lhon


Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 24 385
Localisation: VOSGES
alliance: Mel-Lhon
Point(s): 39 609
Moyenne de points: 1,62
Sexe:
Job: Admin: c'est quoi ça

MessagePosté le: 27/10/2010 10:29:00    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Bon début Uther! Okay

Pas beaucoup de fautes, pas d'humour débile de conversation comme on voit souvent dans les RP (à la AM pour ceux qui ne voient pas), un peu de suspense. C'est beaucoup mieux que ce que font la grande majorité des RPistes d'Ogame.
Peut être un peu trop de longueur sur certaines parties, mais rien de méchant.


J'attends la suite!
_________________


Revenir en haut
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 27/10/2010 10:51:19    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

_____

L'amiral était secoué dans tous les sens.
- Amiral, une connexion holo entrante.
-... Humm..., il est quelle heure?
- Onze heure Amiral.
- Dites leurs d'attendre un peu, je les contacterais, ce ne sont pas eux qui ont veillé toute la nuit...
Sur ces mots, l'Amiral se leva et sorti en titubant de la Salle de Commandement.

______

L'Amiral sortait de ses quartiers et se dirigeait vers la plate-forme de téléportation du secteur quand celle-ci s'activa pour laisser apparaître quelques secondes plus tard onze officiers subalternes, dont celui qui l'avait réveillé cinq heures plus tôt. En le voyant, tous le saluèrent puis continuèrent leur chemin, sûrement vers le réfectoire. L'Amiral poursuivit son chemin et se téléporta et croisa à nouveau plusieurs officiers subalternes qui le saluèrent.
Il entra enfin dans la Salle de Commandement attrapa une broche posé sur la console Com- et s’assit dans son fauteuil. Le Lieutenant de Com- avait anticipé et le static laissait déjà place aux images des deux Commandants.
- Bien vous deux, parlons de choses sérieuses! Vu vos têtes vous ne savez pas lire et donc vous ne savez pas pourquoi vous êtes là, tout comme je ne sais pas pourquoi je dois me traîner deux groseilles comme vous, je me trompe? ... Ok donc on va faire un petit topo:
Donc nous sommes ici pour... surveiller une planète, bon ça, c'est pas trop dur à voir, je la vois d'où je suis ... l'idée est quelle n'a pas encore atteint le moyen-âge technologique (nous n'avons pas encore atteint le moyen-âge technologique, celui-ci commence à partir du voyage spatial habité de grande distance, qui entraîne la rencontre avec d'autres civilisation bla bla bla, c'est à partir de celui-ci aussi qu'une nation devient souveraine, jusqu'alors, elle dépendait sans le savoir des différents Empires), vous entrevoyez donc l’intérêt pour les milliers voir millions de pirates qui balades, on est donc là pour surveiller... se qui n'explique pas pourquoi je suis là.
- Peut-être parce que les forces Mel-Lhon manquent d'effectifs, proposa Alucard.
- Oui, encore que..., peut être faudrait-il dire effectifs compétant, il vous faut donc espérer pouvoir prouver votre valeur. Vous commandez quelles bâtiments? Alucard
- Je suis aux commande de l'Altius, vaisseau de classe trois, de troisième génération.
- Je commande le Valtra, vaisseau de classe trois, troisième génération.
- Bien, deux vaisseaux de classe Bataille, je ne vous demande pas pourquoi..., sûrement un complexe d'infériorité situé au niveau de la ceinture... Et une question, il y a une raison pour que se soit vous qui m'accompagnez? Vous avez été recommandé par qui?
- Et bien, par vous Amiral.
- Vraiment... mais encore.
- Et bien c'était à Méridian, nous étions, Alucard et moi dans un bar relativement mal famé et nous buvions tranquillement quand vous êtes entrez déjà éméché, vous nous avez rejoins et nous avons bue plusieurs tournées, jusqu'à environ une heure du matin, quand le gérant à voulu fermer.
- Oui je me souviens, il voulait nous mettre dehors, malgré que je sois des forces Mel-Lhon!
- Il ne le savait pas Amiral, vous brandissiez la carte d'un rebouteux, que vous aviez sûrement récupéré dans la rue en venant, en hurlant que vous étiez des forces spéciales, ils y ont crut quelques instants, et nous n'avons pas été trop de quatre pour les calmer.
- Nous étions quatre?
- Oui Amiral, il y avait aussi Uther, Colonel d'infanterie, qui est à bord de mon bâtiment.
- Et au final, qu'avons nous fait?
- Nous nous sommes enfermé dans l'établissement laissant le gérant dehors et nous avons dormis à même le sol. Nous nous sommes levé à l'aube le lendemain matin, vous ne teniez pas droit, nous vous avons porté jusqu'à chez vous, du moins c'est se que vous nous disiez.
- Nous en avons eu confirmation quand la femme qui nous a ouvert vous a reconnu, à partir de ce moment là vous avez commencé à dire des conneries, nous vous avons posé dans un fauteuil puis nous sommes partis: nous avions fini notre permission de deux jours.
- Bien bien..., au moins je sais que vous êtes sympa, c'est un bon point. Occupez vous comme vous le pouvez, et priez.
Il lâcha un clin d'œil et fit signe au Lieutenant de Com-.
- Dites moi Lieutenant, vous avez des informations sur Uther et ses hommes?
- Il est Colonel d'infanterie, il à soixante hommes avec lui
- Soixante..., ce n'est pas régulier.
- En effet, il est à la tête d'une des escouades d'intervention de l'Empire
- Hakairyoku... (hakairyoku= forces destructrices)
- Oui Amiral
- Hakairyoku..., étrange que l'Empire m'ait laisser l'embarquer, enfin, à supposer qu'il le sache, ses états de services?
- Depuis qu'il dirige l'escouade, aucun de ses hommes n'est mort, il a récupéré trente deux vaisseaux en close en un an.
- Parfait, il faut espérer que quelqu'un se pointe alors!

_____

...

[HRP]

bon, petit contre temps qui ne m'a pas permis de continuer hier soir, mais les choses sérieuses sont en cours d'écriture et de re-lecture!

[\HRP]
_________________


Revenir en haut
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 28/10/2010 01:15:57    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Edit du premier post

toute la première partie est posté, j'ai essayé d'être aussi clair que possible, mais j'ai privilégié la fluidité
bonne lecture pour les courageux
_________________


Revenir en haut
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 28/10/2010 10:56:06    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Annexe:


*forces "Mel-Lhon":
forces spatial d'élite.

*Guilde des Chasseurs d'Isnor:
branche des forces d'Isnor, force d'élite terrestre.

*Empire:
le premier Empire dans ce cas là, les force Mel-Lhon et d'Isnor lui sont rattachées.

*Warth:
colère divine en anglais, on va dire que c'est comme le Warp dans Warhammer 40k, avec des variante qui n'interviennent pas ici.

*rôle des chasseurs:
les chasseurs en attaque ne sont pas capable de faire tomber un vaisseau, par contre, ils peuvent intercepter les missiles, qui sont physique, et qui donc traversent les boucliers.
du fait du grand nombre de tirs, ils permettent de démasquer l'éventuelle routine du bouclier (voir après).

*bouclier (général):
un bouclier est un champ de force (magnétique, énergétique... comme vous voulez) qui arrête tout rayonnement énergétique. Il fonctionne à une fréquence bien définie, c'est donc un système discret. il fonctionne sur la plage de fréquence que les armes énergétique (lasers, ions ...)
du fait qu'il fonctionne à une fréquence discrète, il y a trois cas:
- soit la fréquence du rayonnement est différente de celle du bouclier et le tir est arrêté
- soit les fréquences sont les même et le tir passe dans sa totalité et touche la coque (découpe au laser, donc vaisseau coupé en deux au mieux)
- soit les deux fréquences sont très proche, et là, une partie du tir est renvoyé, l'autre est filtré et touche la coque.

* types de tirs:
- Tout Canons: tous les canon du bâtiment tirs
- Tribord: la moitié des canons tirs
- Bâbord: le quart des canons tirs

*puissance:
- la puissance de tir suis un loi proche de l'exponentielle ou logarithmique, donc il n'y a pas le même écart entre 2-3 qu'entre 8-9.
puissance maximum d'un croiseur: 5
puissance maximum d'un lourd: 8
au-delà les bâtiments ne supportent pas la charge (voir après force 12 du croiseur)

*classes des vaisseaux:
- classe une, classe éclaireur, vaisseau petit, maniable
- classe deux, classe harceleur, petit et maniable
- classe trois, classe bataille, pilier de la flotte, grand nombre de canons, résistant, "peu couteux"
- classe quatre, classe bombardier, [no description]
- classe cinq, classe H (home-world), vaisseau le plus puissant, capable de supporter une population trois fois supérieur à celle de l'effectif minimal de façon durable, mais coût élevé.
- vaisseau porte-avions: capable de transporter plus de 1.000 chasseurs, avec leurs pilotes, mais si il est détruit, c'est 2.000 pilotes mort de façon certaine.

* type de bouclier ou génération du vaisseau:
- première génération: bouclier à dissipation, charge relativement faible X, plusieurs cas de figure:
_ soit la puissance de tir x < X charge du bouclier, et toute l'énergie du tir est dissipée
_ soit la puissance de tir x = X, et le bouclier tombe
_ soit la puissance de tir x > X, plusieurs cas:
__soit le bouclier tombe, et le rayonnement excédentaire traverse et frappe la coque ou rebondit dans une direction "aléatoire"
__soit le bouclier tient et la totalité du rayonnement rebondit dans une direction "aléatoire"
__etc

- deuxième génération: bouclier à absorption, charge relativement grande.
_ le bouclier absorbe tant qu'il n'a pas atteint sa limite, une fois sa limite atteinte, il tombe. si il doit absorber une trop grande charge d'un coup, le bouclier peut devenir instable et donc laisser passer tout rayonnement pendant quelques instants.

- troisième génération: deux boucliers, un de première et l'autre de deuxième génération. le bouclier à dissipation est souvent placé "au-dessus" du bouclier à absorption pour des raison que l'on comprend.

- quatrième génération: bouclier de Champ:
"tout rayonnement entrant est absorbé dans la limite de la charge du bouclier, reste dans le champ énergétique du bouclier et est considéré comme énergie excédentaire. Pour tout rayonnement sortant, si le bouclier possède une charge excédentaire, celle ci est expulsé dans la direction du rayonnement sortant, et donc augmente de façon significative sa puissance"



LOURD






Classe IClasse IIClasse IIIClasse IVClasse V

nbre d'hommes11001600280019002400

missiles379510

chasseurs10015035050100

nbre de canons607013040150

bombardement0001200

manœuvrabilitéOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO








CROISEUR






Classe IClasse IIClasse IIIClasse IVClasse V

nbre d'hommes40055011008501000

missiles1015251040

chasseurs2020702030

nbre de canons2025502060

bombardement000550

manœuvrabilitéOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

_________________


Revenir en haut
Chamahow
Mel-lhon


Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 24 385
Localisation: VOSGES
alliance: Mel-Lhon
Point(s): 39 609
Moyenne de points: 1,62
Sexe:
Job: Admin: c'est quoi ça

MessagePosté le: 28/10/2010 11:17:54    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Outre le vocabulaire technique, il y a un problème majeur dans ta dernière partie de RP.
Tu ne privilégies pas du tout la fluidité.

La description n'a pas pour effet de casser l'action, bien au contraire. Elle la précise en permettant au lecteur de se faire une représentation mentale de la situation.

Tu devrais également selon moi préciser régulièrement qui a la parole. A défaut de donner des noms à des personnages de second plan qui ne sont pas sensés en avoir, tu peux décrire leur fonction et leur rôle sur le vaisseau. Cela permettra au lecteur de souffler un peu, car là, je mets au défi celui qui voudra suivre toute la bataille sans relire trois fois le texte.

T'es sur la bonne route! Okay
T'auras bientôt un super RP!
_________________


Revenir en haut
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 28/10/2010 11:28:13    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

j'avoue que je connais mon histoire par cœur

mais je pense que écrire: " bla bla bla, dit le lieutenant de com-", " bla bla bla, dit machin" ... ça va rendre les dialogues impossibles...

par contre, je vais mettre des descriptions, tu as raison, décrire la salle de commandement, les déplacements des vaisseaux... il y a des moment où ça va un peu vite, dejà, sur mon diagramme je me demandais comment j'allais caser tout se que j'avais mis ><

allé! je m'y mets
_________________


Revenir en haut
Titanzeus
Mel-lhon


Inscrit le: 11 Déc 2009
Messages: 1 551
Localisation: Pau
alliance: Mel-lhon
Point(s): 1 551
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 28/10/2010 11:32:07    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Sinon tu choisi une couleur pour chaque interlocuteur.
ça facilitera peut être la lecture de quelques uns et t'évitera de faire des dialogues à rallonge.
C'est une idée comme une autre mais j'aime bien ton RP.
_________________


Revenir en haut
Szadec



Inscrit le: 12 Juil 2010
Messages: 240
Localisation: Est
alliance: Unity
Point(s): 240
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 28/10/2010 13:48:08    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Je suis admiratif. Quelques redondances de temps à autres et quelques fautes, mais très bon rp. Smile
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chamahow
Mel-lhon


Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 24 385
Localisation: VOSGES
alliance: Mel-Lhon
Point(s): 39 609
Moyenne de points: 1,62
Sexe:
Job: Admin: c'est quoi ça

MessagePosté le: 28/10/2010 23:50:13    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Uther a écrit:

par contre, je vais mettre des descriptions, tu as raison, décrire la salle de commandement, les déplacements des vaisseaux...


Très bonne idée! Okay La salle de commandemant, ça aidera bien à visualiser qui parle.
Tu vas voir, ça va tout changer! Et qui sait? Si tu arrives à décrire les prouesses de certains pilotes de chasseurs légers, tu auras de nouveaux personnages super intéressants. Pour l'instant, tes persos sont tous des officiers.


Titanzeus a écrit:
Sinon tu choisi une couleur pour chaque interlocuteur.
ça facilitera peut être la lecture de quelques uns et t'évitera de faire des dialogues à rallonge.
C'est une idée comme une autre mais j'aime bien ton RP.


Souvent, les RPistes choisissent cette solution.
Mais étant amateur de lecture, je préfère un texte de qualité plutôt qu'un beau RP au sens visuel du terme. Rolling Eyes
_________________


Revenir en haut
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 29/10/2010 00:21:07    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

désolé Chamahow, mais les pilotes de chasseurs ne peuvent pas faire de prouesses et puis ils sont 500, alors bon, pour retrouver celui qui à fait ci ou mi .... je te raconte pas ><

sinon, j'ai réécrit toute la dernière partie quasiment, 'me manque que la toute fin, mais je sature un peu là
_________________


Revenir en haut
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 29/10/2010 11:21:24    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

[HRP]

Bon! réécriture faite, j'espère que la V2 de la dernière partie sera mieux que la V1
je poste juste se que j'ai refais..., par contre, j'ai pas refais tous les mots en italique...

Bonne lecture au courageux!
je me demande aussi si les distances sont réalistes, et le nombre d'hommes aussi...

[\HRP]

***
   

- Amiral! Une anomalie, droit devant
   l'Amiral se leva de son siège et se dirigea vers la vitre principale alors que huit vaisseaux apparaissaient.
- Activez les brouilleurs, lancez une connexion une connexion audio avec le marcheur (péjoratif...rivalité air/terre) et les deux autres ! Que tout le monde se réveil, même si on ne doit dire que bonjour\au revoir, je veux que tout le monde le dise!
- Huit vaisseaux Amiral, deux lourds, cinq croiseur et un transporteur, des bâtiments pirate, pas plus d'information, leurs brouilleurs sont activés.
- Bien, je veux cinquante chasseurs sur le départ, Altius et Valtra, j'en veux au moins deux cent chacun! Sommes nous à porté?
- Non Amiral...
- Une connexion vidéo entrante Amiral!
- Souriez on vous regarde les jeunes!
   L'Amiral se tourna vers l'écran principal, quelques secondes passèrent pour laisser place enfin au visage creusé d'un homme d'une quarantaine d'années, cheveux courts, avec une barbe d'une dizaine de jours.
- Bonsoir... Je suppose que vous êtes l'Amiral de cette flotte.
- En effet, identifiez-vous, je jugerais si vous êtes habilité à continuer votre chemin ou si vous devez partir
- Ce n'est pas comme si je ne voulais pas vous dire qui je suis, mais... je ne crois pas que cela soit utile: vous ne me connaissez pas de toute façon, vous pourriez à la limite faire circuler mon nom comme celui vous ayant tué, mais dans ce cas là, vous ni aucun membre de votre équipage ne sera en mesure de le faire.
- Est-ce un menace?
- Je vous fait une proposition Amiral, vous nous laissez un de vos vaisseau, ainsi que tout les vivres et autres choses qui s'y trouve et je passerais mon chemin.
   L'Amiral lâcha un sourire.
- Vous avez beau vous croire supérieur car vous êtes dans la flotte régulière, mais il y a huit vaisseaux en face de vous.
- Vous avez beau être drogué, il ne fait aucun doute que vous êtes un âne, et de se fait, nous ne sommes pas dans la même catégorie...
   Sur ces mots, il leva le bras en faisant signe au Lieutenant de Com- de rompre la connexion.
- Bon! On s'est pas levé pour rien les jeunes! On passe en mouvement, ils vont chercher le close, on va donc faire en sorte d'y rentrer le plus tard possible. Ils sont plus nombreux, ça va nous permettre de les moucher plus facilement! Lieutenant, je veux le théâtre sur la plate-forme holo. D'où venait la connexion?
- Ils restent en déplacement Amiral, la connexion venait d'un des croiseur.
- Parfait, Altius chargez un tout canon force 6, visez les lourds en priorité, Valtra un tribord force 6, sur le léger. Évitez de ne toucher qu'un vaisseau, faudrait pas qu'un bouclier à dissipation se mouche sur nous!
- Oui Amiral! Et j'ai deux cent cinquante chasseurs prêts à décoller du Valtra dès que nous serons à porté.
- Deux cent chasseurs prêts sur l'Altius.
- Et nous? ils font des gaufres? Qu'ils se démerdent pour intercepter les missiles des Croiseurs et pour nous faire un joli calibrage, ils décolleront sur mon ordre. Et lancez la routine 8 pour le bouclier.
   Huit rectangles rouges avançaient toujours à vitesse réduite sur la plate-forme holo, sans aucun signe de décision, alors que trois rectangles vert entamaient des déplacements.
   L'Amiral regardais les rectangles rouges, l'un deux commençait à se mettre en retrait, sûrement le transporteur. Les autres avançaient de front, en formation serrée, les deux lourds étaient séparés..., il y avait sept vaisseaux, plus rapides et plus maniables que les trois lourds qu'il avait sous son commandement, sûrement surpeuplés mais aussi moins résistants: les pirates allaient donc choisir une tactique pour entrer dans le close et se téléporter à bord d'un des vaisseaux..., certainement la tactique d'effondrement: leur ligne allait éclater, nous entourer tout en restant à distance de tir (distance "constante": de 5 à 9km) et enfin nous "tomber dessus" en tirant à feu libre; dans la confusion, ils se téléporteraient et prendraient un des vaisseaux.
   Après quelques instant d'indécision, l'Amiral plongea ses mains dans l'aire holographique et traça les trajectoires des ses trois vaisseaux qui seraient reporter sur les plate-forme holo des deux autres bâtiments: le sien devait rester un peu en retrait avant de plonger et passer en dessous de l'ennemie, tandis que Arma et Alucard devaient foncer droit devant, se séparer pour contourner l'ennemie .Finalement les trois vaisseaux devaient se rejoindre dans le dos de celui-ci pour entamer le cortège électrique: tourner autour des vaisseaux comme le font les électrons autour d'un noyau, se qui précédait habituellement l'effondrement; si cela se passait comme ça, il n'y aurait aucun problème...
   L'Amiral alla vers la vitre principal afin de voir quelque chose qui pourrait lui indiquer se qui pouvait se préparer chez l'ennemie, mais ils n'étaient pas à porté de tir, aucune chance qu'il puisse voir quoi que se soit, il se retourna et se dirigea vers l'une des console de la Salle de Commandement. L'un des officiers qui s'y trouvait pris la parole.
- Amiral, le Valtra et l'Altius nous ont dépassé, ils ouvriront le feu dès qu'ils seront à porté.
   L'Amiral esquissa et poursuivit son chemin quand la voie d'Alucard s'imposa dans le brouhaha.
- Amiral, je ne suis pas persuadé que la tactique du cortège soit la plus approprié, ils sont plus nombreux que nous: il suffit que deux vaisseaux s'écartent et prennent à partie l'un de nous...
- ...Avant que vous n'exposiez encore un peu plus votre ignorance des tactiques militaire Commandant... je sais que l'armé régulière aime les batailles rangées, qui collent à se qu'il y a écrit dans les bouquins écrient pas des vieux du VII em siècle. Si la situation que vous craignez arrive, je vous montrerais Alucard que je ne raconte pas que des conneries.
   L'Amiral souffla et secoua la tête, agacé qu'on lui dise chaque fois la même chose, et alors qu'il tournait la tête, il remarqua par la vitre que les vaisseaux n'étaient plus alignés, il pointa son index vers la vitre.
- On peut m'expliquer s'il vous plaît? Lieutenant?
- Ils rompent la ligne et forme un bloc pour contrer notre mouvement.
   l'Amiral se retourna vers la plate-forme holo, et il modifia la trajectoire des trois vaisseaux et fit apparaitre une sphère autour des rectangles rouge.
- On va accélérer un peu notre histoire, dès que vous rentrez dans la sphère, vous êtes à distance de tir, à partir de là se sera à vous de jouer!
   Tout en parlant, L'Amiral c'était tourné vers la vitre pour vérifier qu'aucun vaisseau ennemie ne tentait une sortie...
- Le Valtra est à distance de tir, il nous envoie sa trajectoire.
   Iit regardait toujours par la vitre principale, les bras croisés quand une 75 boules lumineuses émergeait des canons du Valtra, en direction des pirates... Trois vaisseaux touchés... il sourit.
- Trois croiseurs touché, huit tirs out. Un vaisseau de première génération, les deux autres de la deuxième! Je charge une vague électromagnétique, il semble que l'un d'eux soit en surcharge!
   La voix d'Arma était celle d'un gamin de dix ans, il était surexcité! L'Amiral réprima un rire et se retourna vers la Salle de Commandement.
- Parfait, préparez cent cinquante hommes pour l'évacuer du théâtre.
- Vaisseau désactivé Amiral! cent cinquante de mes hommes sont sur le départ pour l'évacuation.
   L'un des rectangle rouge avait viré au noir, on n'avait plus qu'à attendre qu'il dérive.
- Le champs est libre Commandant, déclara une voix étouffée dans l'oreillet de l'Amiral, les scanners indiquent que le vaisseau a été abandonné.
- On lâche les chasseur
   Sur la plate-forme holo, les trois rectangles vert étaient à la périphérie de la sphère et une autre, plus petite et translucide était apparue autour du vaisseau à la dérive indiquant la porté des téléporteurs, enfin cinq cent points bleu fonçaient sur les bâtiments ennemie, mais Iit remarqua que les six rectangles rouges restant commençaient à se séparer en deux bloc de trois. les deux lourds restaient ensembles... L'intensité lumineuse de la Salle augmenta le temps d'un battement de cœur.
- Tout Canons 6 tiré par l'Altius!
   L'Amiral se retourna vivement vers la vitre principale pour observer la centaine de boules lumineuse fondre sur les vaisseaux ennemies, il avait les yeux brillant... c'était lui l'enfant tout compte fait, mais la voix d'Alucard le sortie de sa rêverie.
- Un lourd de deuxième génération touché, un croiseur de deuxième génération à intercepté cinquante tirs, cinq tirs out.
- On en est où avec les chasseurs?
- Quatre cent soixante dix sept, déclara l'un des hommes installé derrière la console de sens-, et les pirates en ont lâché deux cent cinquante.
   A présent, la séparation en groupe de trois vaisseaux ne faisait plus aucun doute, que se soit sur la plate-forme holo ou par la vitre, c'était évident.
- Parfait, je veux qu'on se rapproche du croiseur à dissipation, on va avoir l'occasion d'apprendre quelque chose Commandant! Il prit alors un ton délibérément grotesque. Il y a deux groupes de trois vaisseaux, Mon Dieu! Nous sommes perdu! Puis d'un ton très sérieux. Alucard vous portez un caleçon blanc j'espère, pour faire un drapeau..., il remarqua un mouvement chez l'ennemie, il se passe quoi en face Lieutenant?
- Anomalie sur les deux lourds et sur le croiseur intercepteur d'Alucard.
- Bon! Voilà comment on va faire, Arma, Alucard, lâchez pas votre plate-forme holo ça va allé très vite.
   Sur ces mots, il plongea ses mains dans l'aire de sa propre plateforme, et tout en parlant, il traçait se qu'il disait.
- A priori, les deux lourd et le croiseur qui a intercepté vos tirs se dirigent vers vous Alucard, fallait pas leur tirer dessus petit! Plus sérieusement, les trois autre se dirigent plutôt vers vous Arma, et vers moi aussi... Quand les deux blocs se seront séparés de...
   Iit semblait jauger la distance sur l'hologramme avec un œil fermé, la tête penché, la langue tiré et les bras tendu, il faisait varier la distance entre ses bras et comparait avec la longueurs des rectangles...
- ... 3 km, ça à l'air pas mal, un plongera au milieu pour les séparer, sauf vous Arma, vous vous allez loucher et tirer droit comme ça, un trait relia alors le vaisseau désactivé et le Valtra, ça fait un petit détour mais rien de méchant. Compris?
   Les deux Commandant répondirent affirmativement
- Bon, Valtra, vous préparerez un bâbord 8 sur le premier croiseur à absorption, vous allez le moucher. Altius, un tribord 5 sur le dernier lourd au cas où. Nous on commencera les tirs de calibrage sur le dissipateur. ça veut dire qu'Alucard, vous gravitez autour des deux lourd et que Arma et moi on gravite autour des trois croiseurs.
   Les deux blocs continuaient à avancer en direction opposée, dos à dos..., même en étant plus maniable, aucun des bâtiment ennemie ne devrait pouvoir faire demi tour. Normalement, Arma et lui auraient le temps de plonger et de déborder les trois croiseurs, et avec de la chance à la fin de la manœuvre, il n'en resterais plus que deux, par contre, pour Alucard, se serait plus difficile: les trois vaisseaux se dirigeaient vers lui, il faudra qu'il compose...
- Bon! c'est le moment! Les trois croiseurs commencent à se dire qu'il faut qu'ils fassent demi tour, ils avancent vers le vide intersidéral et nous Arma on dépasse leurs flanc... alors tout le monde met plein gaz et c'est parti!
   Tout se passait à la perfection: Arma était à à peine un kilomètre du croiseur fantôme, lui arriverait complètement sur le flanc des trois croiseurs, il pourrait même en éperonner un... par contre, pour Alucard, cela restait tendu, si il restait plein gaz, il y aurait une chance pour qu'il ne prenne pas tous les tirs, encore que les trois vaisseaux étaient en ligne...Une voix sourde monta dans l'oreillette de l'Amiral
- Commandant, nos hommes sont sur le croiseur, ils devraient quitter le théâtre d'ici cinq minutes.
Dans le même temps, la voix d'un des Lieutenant de Iit annonçait que les bâtiments adverses amorçaient un mouvement en vu d'une contre attaque.
- Bien préparez un bâbord pour mettre HS le croiseur à dissipation. Et pour les boucliers?
- Les pilotes finissent les différentes fréquences bouclier. A priori ils sont tous sous routine.
- Amiral! tirs adverses, du bloc d'Alucard, le bloc c'est mis en épis: tribord 8 sur nous et tribord ...12 par le croiseur sur Valtra et un tribord 7 est passé sous le nez de l'Altius.
   Du fond de la Salle de Commandement une voix hurla:
- Vingt deux tirs absorbés, huit out: Bouclier à 80%
- Amiral, bouclier du Valtra à 35%
   Dans son oreillette, la voix tendue d'Arma s'imposa:
- Amiral, notre bouclier à dissipation est tombé, et nous avons absorbé huit tirs force 12, bouclier à 35%. Nous passons en manœuvre et nous ramenons des chasseurs en défense.
- Bon, Arma, restez à distance, on ne touche plus au croiseur qui vient de faire ça, il est de quatrième génération! Arma vous tirerez votre bâbord 8 sur celui que vous avez déjà touché quand vous serez bien positionner.
   L'Amiral avait plongé ses mains dans l'aire holographique et avait relié le Valtra à l'un des croiseurs autour desquels il tournait, les deux restant étaient celui à dissipation et celui qui n'avait subit aucun tir, caractéristiques inconnues en quelque sorte...Iit sourit, un de ses Lieutenant avait écrit en dessous de celui-ci [ Mr. Green no description sorry Sad ], pas de guignol, que des gosses...
- Amiral, le Croiseur inconnue a été marqué: je transmet les informations sur la plate-forme holo.
   Une dizaine de boules lumineuses passèrent devant la vitre principale, l'Amiral écarquilla les yeux et jura:
- Ho! Petit, fais attention! Je sais même pas comment t'as fais pour nous rater là!
- Excusez moi Amiral, bâbord 8 tiré, 12 out. Le croiseur a absorbé vingt trois tirs.
- J'ai vu, merci de vous inquiéter pour la vie de mon équipage... Lieutenants, qu'est ce que vous avez à vous agiter derrière votre console?
- Amiral, on a les routines des deux vaisseaux lourd!
- Moais...Alucard, séquence de tir annulée, mouchez le croiseur qui vient d'être marqué. Et les chasseurs?
- cent quatre-vingt chasseurs ennemies, Arma a réduit son nombre de chasseurs en attaque, il n'y en a plus que deux cent quatre vingt huit au total.
- Amiral, deux vaisseaux passent en manœuvre: le lourd qui nous a tiré dessus et le croiseur de quatrième génération!
   L'amiral sourit, ça commençait à chauffer un peu et c'était de plus en plus n'importe quoi. Il se tourna vers la plate-forme holo pour constater, il pencha légèrement la tête sur la gauche, puis sur la droite: c'était même franchement n'importe quoi. Il y avait maintenant deux sphères sur l'hologramme, une délimitant le bloc d'Alucard, l'autre délimitant son propre bloc, dans chacune d'elle, quatre vaisseaux se courraient après mais ne se tiraient pas dessus... enfin, il y avait le Valtra qui faisait une promenade... Qui avait fait ces saloperies de sphères!
   Iit ferma les yeux et souffla.
- Lieutenant, population des bâtiments pirates.
- Un seul vaisseau est marqué, nous tournons autour, croiseur de classe trois, troisième génération: 1.760 hommes à bord, effectif minimal de 1.100 hommes, le croiseur de classe une, quatrième génération est marqué, je transmet sur la plate-forme holo: 1.000 hommes à bord, effectif minimal de 400 hommes.
   Iit plissa les yeux... en fait il s'en foutait des chiffres, il lui fallait autre chose mais un officier prit la parole.
- Amiral routine du dissipateur trouvé!
- Parfait, on manœuvre et on le mouche!
 Iit se tourna vers la vitre pour voir le croiseur investit sortir du théâtre par hyperespace. On devait être en position pour faire sauter le croiseur à dissipation.
- Bâbord 4 tiré!
   Pas de "Boum"... c'était pas encore fini...L'Amiral voyait droit devant lui le Valtra, à quelques kilomètres, son équipage sûrement occupé à rétablir le bouclier, quand il remarqua un reflet sortit de nul part... des missiles?
- Tir filtré. Coque du croiseur à 60%, il passe en manœuvre.
- Des missiles on traversé les chasseurs!...Arma?
- Deux missiles ont touché mon bâtiment, coque à 92%, rien de grave.
- Amiral, un des deux lourd à été marqué: classe une, troisième génération, population: 2.063 hommes, effectif minimal: 1.100 hommes.
- Anomalie sur le second lourd et sur le croiseur qu'Alucard cible.
- Arma, préparez une vague électromagnétique pour le croiseur que Alucard doit moucher. On lâche les derniers chasseurs. Alucard, vous vous en sortez?
- Oui Amiral, répondit celui-ci amusé, j'ai mis un peu trop de pression sur mes adversaires, ils sont passés en manœuvre et m'empêche de me placer comme cela m'arrangerait... Tribord 7 tiré!
   l'Altius avait ouvert le feu sur le croiseur, celui ci se trouvait entre l'Altius et le vaisseau Amiral.
- Arma, préparez quelques hommes, dans la confusion on devrait pouvoir le récupérer sous leurs yeux, mais dites à vos hommes de faire vite, sinon ils sont mort.
- 250 hommes sur le départ Amiral
- 71 tirs ont touché, 4 tirs out.
   L'Amiral sentit ses cheveux se hérisser et un vrombissement se fit entendre dans la Salle de Commande, Arma avait tiré la vague électromagnétique...
- Tout Canons 6 du lourd sur nous Amiral.
- Quarante deux tirs out sur soixante, bouclier à 70% Amiral. Le croiseur désactivé a prit sept tirs, plusieurs système sont HS
   Iit était toujours tourné vers la vitre quand il vit des missiles décoller des deux croiseurs les plus proches de son vaisseau, une vingtaine environ, mais ils se dirigeaient vers l'Altius, son bâtiment n'aurait pas su bloquer tout ces missiles en si peu de temps... heureusement que les pirates étaient en surnombre, il leurs fallait un grand vaisseau, et en état... le sien aurait été en miette avec tout ces missiles.
- Les hommes d'Arma ont investi le croiseur, ils seront partis d'ici deux minutes.
   Le vaisseau s'était déplacé pour laisser son flanc braqué sur le croiseur à dissipation, Iit voyait maintenant le vaisseau désactivé qui dérivait légèrement et derrière, l'Altius, les deux vaisseaux lourd et le croiseur...
- Un bâbord 6 sur le dissipateur, on le mouche cette fois!
- Onze missiles ont touchés mon bâtiments, coque à 73%, systèmes mineurs touchés, vingt six canons détruits.
   L'Amiral se détournait de la vitre et observait la Salle de Commandement, à cet instant il ne savait même plus quelle console faisait quoi..., il voyait son siège au milieu de la Salle, surélevé par rapport au reste, en face de celui-ci la plate-forme holo et plus loin la vitre; tout autour, en arc de cercle était positionné huit consoles avec entre trois et quinze autour de chacune. L'Amiral regarda à nouveau la plate-forme holo et remarqua un trait rouge reliant le croiseur dernier croiseur tournant autour de son vaisseau et le Valtra. 
- Tribord 5 sur Arma
- Il sort d'où celui là?
- On ne l'a pas vu...
- Vous êtes quinze et vous n'avez rien vu!
- Trente neuf tirs out sur cinquante, le bouclier de mon vaisseau est à 16%.
   La Salle de Commandement fut parcourue par un tremblement, le croiseur à dissipation avait été mouché, quelques secondes après, le croiseur qui dérivait doucement devant la vitre du vaisseau Amiral disparut...pour laisser apparaitre l'Altius, qui suivait une trajectoire atypique, et tirant à feu ouvert sur ses trois assaillants...mais avant que l'amiral ne puisse dire quelque chose...
- Dernier croiseur marqué amiral, croiseur de classe trois, deuxième génération. Population: 1.922 hommes, effectif minimum: 1.100 hommes.
- Le vaisseau se prépare à sortir du théâtre d'après mes officiers! On a du lui transmettre les coordonnées de la zone de replie de mes hommes. Vu l'état de mon vaisseau, je ne suis plus utile ici Amiral, je vais le suivre et l'arrêter.
- Bien Arma, récupérez tous vos chasseurs et sortez du théâtre. Envoyez nous Uther et ses hommes, ils vont nous être utile ici.
   L'Amiral avait finalement regagné son siège et regardait par la vitre, il montra l'Altius d'un mouvement de tête
- Il fait quoi celui là? J'ai critiqué le manque de fantasy tactique de l'armée régulière mais je ne crois pas avoir parler de faire n'importe quoi si?
    A ces mots, une explosion lumineuse éblouie l'Amiral, l'Altius venait de faire feu à Tout Canons sur le lourd qui n'était pas marqué, sur la centaine de boules lumineuse, quarante au moins avaient traversé le bouclier, perçant la coque du vaisseau qui explosa.
- C'est bien les jeunes! On a perdu personne et on a récupéré deux vaisseaux, il en reste deux en face de nous, flambant neuf, presque sorti d'usine, on va pas laisser ça passer! Surtout qu'il y a un vaisseau de quatrième génération! Bien joué Alucard!
- Merci Amiral, j'ai suivi vos conseils, j'ai mis un peu de fantasy dans mon style...
- Bien..., on va s'éloigner un peu d'être, je pense qu'ils ont les crocs là, Lieutenant, population pirate.
- Difficile à estimer, mais on peut tabler sur 5.000 hommes présents sur ce théâtre et 2.000 dans la zone de replie, face à Arma.
- Bien, on se donne vingt minutes pour s'organiser, on se prépare pour le close les jeunes, procédure standard! Colonel, on a à parler...
_________________


Revenir en haut
Chamahow
Mel-lhon


Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 24 385
Localisation: VOSGES
alliance: Mel-Lhon
Point(s): 39 609
Moyenne de points: 1,62
Sexe:
Job: Admin: c'est quoi ça

MessagePosté le: 29/10/2010 15:07:00    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Ca change tout! Okay
Très bon boulot Uther!

Pour un RP c'est largement suffisant.
Si tu veux en faire une petite histoire, il te reste à travailler le style.
_________________


Revenir en haut
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 29/10/2010 16:37:04    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

qu'est ce que tu entends par "travailler le style"
faudrait que je revois quoi?

faudrait que je refasse tout le début je pense, maintenant que j'ai refais la fin, il y a des trucs qui piquent les yeux dans la première partie ><
_________________


Revenir en haut
Chamahow
Mel-lhon


Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 24 385
Localisation: VOSGES
alliance: Mel-Lhon
Point(s): 39 609
Moyenne de points: 1,62
Sexe:
Job: Admin: c'est quoi ça

MessagePosté le: 29/10/2010 18:00:10    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Travailler le style, c'est assez large...

Améliorer l'écriture de manière générale je veux dire. Afin de rendre le texte toujours plus passionnant, et mieux accrocher le lecteur du début à la fin. Rendre le tout plus clair également. Pour être franc, j'ai dû me reporter au tableau explicatif à de nombreuses reprises pour comprendre. Razz
_________________


Revenir en haut
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 29/10/2010 18:13:14    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Arf ..., c'était sur pour le tableau...,
je peux pas vraiment tout déballer dans un texte aussi court... mais je ne pensais pas qu'il aurait un si grand intérêt... pour quels éléments tu t'y es reporté?
_________________


Revenir en haut
Chamahow
Mel-lhon


Inscrit le: 27 Jan 2007
Messages: 24 385
Localisation: VOSGES
alliance: Mel-Lhon
Point(s): 39 609
Moyenne de points: 1,62
Sexe:
Job: Admin: c'est quoi ça

MessagePosté le: 02/11/2010 00:02:55    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Pour les classes de vaisseaux, le nombre de canons, le type de tir, et le type de bouclier.
_________________


Revenir en haut
Uther
Compagnon Draconnique


Inscrit le: 27 Juin 2010
Messages: 879
Localisation: Montpellier
alliance: Retraité ^^
Point(s): 878
Moyenne de points: 1,00
Sexe:

MessagePosté le: 01/01/2012 20:09:04    Sujet du message: Histoire de Bataille Répondre en citant

Hey hey!!!!
J'ai retouché le texte enfin XD

Galaxie Andromeda
Secteur 7G-2-0
***

Sur le Vaisseaux Amiral...

Cela faisait déjà trois jours que l'Amiral Iit des forces Mel-Lhon était arrivé avec deux Commandants de L'Empire sur ce théâtre pour relever un de ses pair, l'Amiral Chamahow. Malgré ça, les vaisseaux n'étaient toujours pas opérationnels, le voyage depuis Méridian n'avait duré que 1 mois mais cela avait suffit à assommer la plus part des hommes, qui étaient à ce moment là placés hyper-sommeil. Ainsi, à la sortie d'hyperespace, seul une vingtaine d'hommes étaient "opérationnels" pour prendre contact avec l'Amiral Chamahow.
Il ne restait que quelques heures avant que celui-ci soit prêt à partir, ainsi que les quatre vaisseaux qui l'accompagnaient, pourtant, ici, rien n'était opérationnel..., à croire que seul l'Amiral Iit avait déjà subit un voyage sous hyper-sommeil..., même ses deux Commandant, Alucard et Arma semblaient dans le flou, leurs vaisseaux venaient d'arriver il y a quelques heures mais aucun contact n'avait pu être fait avec leurs vaisseaux respectifs.
Malheureusement, Chamahow ne pouvait pas différer plus longtemps son départ.
De toute façon, comme Iit s'y attendait, l'Amiral Chamahow n'avait fait aucune rencontre, à se demander pourquoi des Amiraux des forces Mel-Lhon étaient déployés ici.

***


L'Amiral Chamahow était finalement parti, avec ses quatre Commandants. Le Vaisseaux Amiral commençait enfin à reprendre vie, la Salle de Commandement était en effervescence, une cinquantaine de personnes s'activait, les différents secteurs du vaisseaux étaient ré-ouverts au fur et à mesure qu'ils étaient pressurisés , le système d'armement, le bouclier aussi étaient réactivés.
Iit était assis sur le fauteuil de Commandement et attendait. Tout le monde savait quoi faire, il n'avait donc aucun ordre à donner. Au moins, la Salle de Commandement était pleine de vie, pas comme il y a trois jours.
Après quelques minutes à regarder droit devant, le regard perdu dans les profondeurs de l'espace, qui apparaissaient comme un tableau à travers la vitre principale: figés, intactes, comme toujours, l'Amiral retrouva de sa vigueur et se leva en s'adressant au Lieutenant de Com-:
-Lieutenant, j'ai un pressentiment!
-Lequel Amiral?
-Je pense que ces deux troufions de Commandant sont réveillés...
-Tout le monde en est persuadé Amiral
-Oui... Mais je pense que là ils sont dans leur salle de Commandement et qu'ils trifouillent, qu'ils touchent à tous les boutons pour nous contacter. Je n'ai pas la patience d'attendre qu'ils trouvent la console derrière laquelle vous vous trouvez.
-Je lance une communication Amiral.
-Oui Lieutenant, lancez l'holo-vision, que je vois un peu leurs têtes.
L'Amiral se dirigea vers la console Com- pour prendre une broche qui y était aimantée, celle-ci permettait de numériser son porteur pour le synthétiser sur la plate-forme holo sélectionnée. Et justement, après quelques instants la plate-forme du vaisseaux s'éclaira, puis une ombre se forma au dessus d'elle. L'ombre vacilla et se sépara en deux, signe que la plate-forme était connectée à deux autres.
Les secondes passèrent et l'Amiral s'exaspérait, il s'était rassis sur son fauteuil, son énergie le quittait déjà et il s'enfonçait dans son fauteuil en marmonnant et en faisant des petites gestes avec les mains. Les secondes passaient. L'Amiral se décida à adopter une posture plus digne puis lança un regard désespéré vers le Lieutenant de Com-.
Alors qu'il se demandait pour la énième pourquoi il avait prit ces deux là, l'une des ombres vacilla et laissa place au static, signe que la connexion était établie mais que la broche n'était pas portée, quelques secondes après, il en fut de même pour le deuxième hologramme. Les deux Commandants apparurent enfin sur la plate-forme holo, au garde à vous, pour saluer leur Amiral.
Malgré la minute qui s'était écoulée entre l'apparition du static et cette instant, l'Amiral n'avait pas bougé, il était figé et clignait rapidement des yeux... Puis calmement il se leva :
- Vous êtes deux gros nazes...je n'ai que ça comme explication... Nous n'avons que ça comme explication, hein Lieutenant... Il confirme...
Les deux Commandants restèrent indécis puis Alucard prit finalement la parole:
-Je suis désolé Amiral, pour ma part, mon vaisseau a subit une avarie du système de communication, nous avons réussi à corriger certains des dysfonctionnements mais le système de téléportation a lui aussi été touché et j'ai du remonter du secteur 4 à la Salle de Commandement à pied quand on m'a informé d'une communication entrante. A l'heure actuelle, seul le système de téléportation fait défaut sur mon bâtiment, mis à part ça, il est totalement opérationnel.
Après un silence, c'est Arma qui prit la parole:
-Pour ma part Amiral, c'est le système d'hyper-sommeil a eu un raté et le bâtiment n'est pas encore totalement sorti de veille mais grâce aux hommes de poste, le système de veille devrait être désamorcé d'ici quelques heures. Quelques hommes et moi même suivons la procédure et ouvrons les secteurs et activons le bouclier pour que le bâtiment soit opérationnel au réveil des hommes avant de relancer les systèmes secondaires... comme la Com-.
L'Amiral était dans le doute, déçu presque..., ces deux gars étaient vraiment comme ça..., mais ça réflexion fut interrompue par Alucard qui se raclait la gorge.
-De votre côté Amiral, il semble qu'il y ait beaucoup d'agitation Amiral.
L'Amiral lança un regard circulaire à la Salle de Commandement avec un air dépité :
- Ouais c'est normal ça, c'est une agitation normal de Salle de Commandement... Enfin! Je suis tout de même heureux que vous soyez en vie tout les deux, avec vos équipage. Faites en sorte que vos vaisseaux soient opérationnels dans les plus bref délais, ce n'est pas parce qu'on ne croisera personne que l'on doit se laisser aller. Prenez contact quand cela sera fait.
Les deux Commandants esquissèrent, puis saluèrent de façon plus formelle l'Amiral. La connexion s’interrompit.
L'Amiral se tourna alors vers le Lieutenant de Com- et souffla, un air abattu sur le visage.
-Lieutenant, est-ce moi, ou nous sommes passé pour des blaireaux devant ces deux là?
-Je ne sais pas Amiral, il semble que les circonstances aient fait qu'ils se sont organisés plus intelligemment qu'ils ne l'auraient fait en temps normal...
-Vous changez de sujet Lieutenant...

***


Huit heures c'étaient écoulées depuis la liaison. L'Amiral était fatigué, il devait être deux heure du matin... Ces huit heures n'avaient pas été inutiles, le vaisseau était enfin opérationnel, les équipes avaient été relevé il y a environ deux heures, c'est pour ça qu'il était deux heure du matin en fin de compte... à moins qu'il soit dix heure, ou bien dix huit heure... Mais il était sûrement deux heure du matin: il ne connaissait aucune des personnes en train de s'activer dans la salle de Commandement, à deux heure du matin il dormait d'habitude.

***


L'amiral était secoué dans tous les sens.
- Amiral, une connexion holo entrante.
-... Humm..., il est quelle heure?
- Onze heure Amiral.
- Dites leurs d'attendre un peu, je les contacterais, ce ne sont pas eux qui ont veillé toute la nuit...
Sur ces mots, l'Amiral se leva et sorti en titubant de la Salle de Commandement.

***


L'Amiral sortait de ses quartiers et se dirigeait vers la plate-forme de téléportation du secteur quand celle-ci s'activa pour laisser apparaître quelques secondes plus tard onze officiers subalternes, dont celui qui l'avait réveillé quelques heures plus tôt. En le voyant, tous le saluèrent puis continuèrent leur chemin, sûrement vers le réfectoire. L'Amiral poursuivit son chemin et se téléporta.
Il entra enfin dans la Salle de Commandement attrapa une broche posé sur la console Com- et s’assit dans son fauteuil. Le Lieutenant de Com- avait anticipé et le static laissait déjà place aux images des deux Commandants.
- Bien vous deux, vous vous êtes ramenez à la bourre ici donc vous ne devez pas savoir pourquoi on est ici... Ne dites rien on s'est compris. Donc on est ici pour surveiller cette planète là bas car elle a été déclaré officiellement comme étant sur le point d'atteindre le moyen age technologique, il faut donc absolument éviter que celle-ci soit prise par des pirates car ceux là obtiendrait la souveraineté (le moyen-âge technologique commence à partir du voyage spatial habité de grande distance, qui entraîne la rencontre avec d'autres civilisations, c'est à partir de la qu'une nation devient souveraine. Jusqu'à ce moment, elle dépend sans le savoir des différents Empires ), on est donc là pour surveiller... Mais cela n'explique pas pourquoi je suis là.
- Peut-être parce que les forces Mel-Lhon manquent d'effectifs, proposa Alucard.
- Oui, peut être faudrait-il dire effectifs compétant et puis à être si rigides vous allé finir dans la flotte impériale tous les deux. Vous commandez quelles bâtiments Alucard?
- Je suis aux commandes de l'Altius, vaisseau de classe trois, de troisième génération.
- Et moi je commande le Valtra, vaisseau de classe trois, deuxième génération.
- Bien, deux vaisseaux de classe Bataille, je ne vous demande pas pourquoi..., sûrement un complexe d'infériorité... Pour ma part je commande un vaisseau de classe deux, de troisième génération. Y-a-t'il une raison pour que se soit vous qui m'accompagnez? Vous avez été recommandé par qui?
- Et bien, par vous Amiral.
- Vraiment... mais encore.
- Et bien c'était à Méridian, nous étions Alucard et moi dans un bar et nous buvions tranquillement quand vous êtes entrez déjà éméché, vous nous avez rejoins et nous avons bue plusieurs tournées, vous nous avez raconté que vous étiez avec d'autres Amiraux et que vous les avez laissé car ils partaient se coucher bien trop tôt pour vous.
- Oui je me souviens! Le gérant à voulu nous mettre dehors non ?
- Oui, vous hurliez que vous étiez des forces spéciales en brandissant votre verre. Ils y ont crut quelques instants, mais on s'est fait jeté dehors finalement.
- Nous étions quatre?
- Oui Amiral, il y avait aussi Uther, Colonel d'infanterie, qui est à bord du Valtra.
- Et au final, qu'avons nous fait?
- Vous ne teniez pas droit, nous vous avons porté jusqu'à chez vous, du moins c'est se que vous nous disiez.
- Nous en avons eu confirmation quand la femme qui nous a ouvert vous a reconnu, à partir de ce moment là vous avez commencé à dire des conneries, nous vous avons posé dans un fauteuil puis nous sommes partis.
- Bien bien..., au moins je sais que vous êtes sympa, c'est un bon point. Occupez vous comme vous le pouvez.
Il lâcha un clin d'œil et fit signe au Lieutenant de Com-.
- Dites moi Lieutenant, vous avez des informations sur Uther et ses hommes?
- Il est Colonel d'infanterie, il à soixante hommes avec lui.
- Soixante..., ce n'est pas régulier.
- En effet, il est à la tête d'une des escouades d'intervention de l'Empire.
- Étrange que l'Empire l'ait laisser embarquer, à supposer qu'il le sache. Ses états de services?
- Depuis qu'il est dans l'infanterie spatial, aucun de ses hommes n'est mort, il a récupéré trente deux vaisseaux en close.
- Parfait, il faut espérer que quelqu'un se pointe alors!

***

***



- Bonsoir Colonel.
- Bonsoir Amiral.
L'Amiral avait demandé une communication avec le Colonel d'infanterie, il voulait en savoir plus sur celui-ci: il n'était pas là sans raison, les forces spéciales étaient souvent atypique, autant dans leurs méthode, que dans leurs uniforme, chaque escouade ayant son code couleur; mais les Colonel d'Escouade étaient toujours psychorigide en se qui concerne les déplacements et la hiérarchie.
- Vous faites un bon séjour sur le Valtra Colonel ?
- Oui Amiral, vous vous demandez sûrement pourquoi je suis là.
- En effet, vous étiez dans quel régiment de l'infanterie spatiale avant d'être promu Colonel?
- J'ai intégré l'infanterie spatial avec ma promotion Amiral, le ton du Colonel avait changé, il était passé de neutre comme il était de rigueur à supérieur amusé.
L'Amiral se garda de relever l'affirmation.
- Vous avez un frère n'est-ce pas?
- Oui, Edrel, chef des forces d'Isnor, nous sommes jumeaux.
- Pourquoi avez vous intégré l'infanterie spatiale? que faisiez vous avant?
- J'avais besoin de changer d'air. J'ai formé une escouade de soixante hommes issus des forces d'interventions, j'ai dit que je voulais embarquer en tant que Colonel d'infanterie et les hauts gradés ont tout de suite accepté.
Je suis ami avec Arma et Alucard, quand j'ai appris qu'ils partaient en mission, je me suis dit que j'avais moi aussi le droit de balader.
- Votre présence doit être requis sur d'autres fronts que celui-ci, vous le savez sûrement. Pourquoi ont-ils accepté de vous projeter ici?
- Comme si ils avaient eu le choix. Il vous faut sortir de votre corps d'armée Amiral et pas seulement pour participer à une beuverie... Les forces spatiales sont nécessaire pour filtrer les bord du Wrath mais à l'intérieur, sur la terre ferme, il n'y a plus de gadget pour vous assister, il n'y a plus que vos bras et votre épée, tout se passe là, sur ces mots l'Amiral entendit deux choques sourd signe que le Colonel avait frappé sa tête avec son index, vous savez pourquoi aucun de mes hommes n'est mort depuis que je suis ici et pourquoi j'ai capturé autant de vaisseaux en quatre mois? Parce qu'aucun de mes hommes n'a servi dans l'infanterie spatial avant que je le lui demande: il ne savent même pas comment marche un pistolet, par contre, donnez leur un arc, des flèches, une épée... et le combat de fera pas un pli.
- ..., je veux bien vous croire.
- Bonsoir Amiral.
- Bonsoir Colonel.
D'un ton amusé il ajouta : « Je ne suis peut être pas très au courant de se qui se passe sur la terre ferme mais je sais quand on me ment Uther, Vous connaissez autant Alucard et Arma que moi. »
L'Amiral rompit la connexion, laissant le Colonel interdit.
- Uther... La deuxième tête de l'Hydre... Il n'y avait pas de guignol embarqué pour cette mission au final.

***



- Amiral! Une anomalie, droit devant.
l'Amiral se leva de son siège et se dirigea vers la vitre principale alors que huit vaisseaux apparaissaient.
- Activez les brouilleurs, lancez une connexion audio avec les deux petits! Que tout le monde se réveil, même si on ne doit dire que bonjour\au revoir, je veux que tout le monde le dise!
- Huit vaisseaux Amiral, deux vaisseaux lourds, cinq croiseur et un transporteur, des bâtiments pirate, pas plus d'information, leurs brouilleurs sont activés.
- Bien, je veux cinquante chasseurs sur le départ, Altius et Valtra, j'en veux au moins deux cent chacun! Sommes nous à porté?
- Non Amiral...
- Une connexion vidéo entrante Amiral!
- Souriez on vous regarde les jeunes!
L'Amiral se tourna vers l'écran principal, quelques secondes passèrent pour laisser place enfin au visage creusé d'un homme d'une quarantaine d'années, cheveux courts, avec une barbe de dix de jours.
- Bonsoir... Je suppose que vous êtes l'Amiral de cette flotte.
- En effet, identifiez-vous, je jugerais si vous êtes habilité à continuer votre chemin ou si vous devez partir
- Ce n'est pas comme si je ne voulais passer ou que je ne voulais pas vous dire qui je suis, mais... je ne crois pas que cela soit utile: vous ne me connaissez pas de toute façon, vous pourriez à la limite faire circuler mon nom comme celui vous ayant tué, mais dans ce cas là, vous ni aucun membre de votre équipage ne sera en mesure de le faire.
- Est-ce un menace?
- Je vous fait une proposition Amiral, vous nous laissez un de vos vaisseau, ainsi que tout les vivres et autres choses qui s'y trouve et je passerais mon chemin.
L'Amiral lâcha un sourire.
- Vous vous croyez supérieur car vous êtes dans la flotte régulière, mais il y a huit vaisseaux en face de vous.
A ces mots, l'Amiral fit signe au Lieutenant de Com- de rompre la connexion.
- Bon! On s'est pas levé pour rien les jeunes! On passe en mouvement. Ils peuvent bouger 8 vaisseaux donc ils sont nombreux, si on tombe dans le close c'est fichu. Mais on a moins de chances de rater notre cible c'est déjà ça ! Lieutenant, je veux le théâtre sur la plate-forme holo.
- Ils restent en déplacement Amiral, la chaîne de commandement fait défaut on dirait.
- Parfait, Altius chargez un tout canon force 6, visez les lourds en priorité, Valtra un tribord force 6, sur le léger. Évitez de ne toucher qu'un vaisseau, 'faudrait pas qu'un bouclier à dissipation nous renvoi tout dans la tête!
- Oui Amiral! Les chasseurs sont prêts, deux cent cinquante pour ma part.
- Deux cent pour moi!
- Et nous? Ils font des gaufres? Que tous décollent, en attaque, qu'ils se démerdent pour intercepter les missiles des Croiseurs et pour nous faire un joli calibrage, du genre facile!
Huit rectangles rouges avançaient toujours à vitesse réduite sur la plate-forme holo, sans aucun signe de décision, alors qu'un nuage bleu légendé d'un ''500'' se dirigeait vers eux et que trois rectangles vert entamaient un déplacement tactique.
- Que les canonniers activent les trois anneaux canon et qu'on charge une vague électromagnétique en prévision. Lancez aussi trois missiles, puissance huit, ils n'ont pas l'air réveillés donc peut être qu'on va pouvoir éliminer un bâtiment d'entre de jeu.
Quelques secondes passèrent puis les missiles apparurent par la vitre principale, l'Amiral suivit leurs courses, ils semblaient allé au ralenti puis il y eu une première explosion au milieu du vide, une deuxième et enfin une troisième : des chasseurs étaient déployés de l'autre coté aussi.
Une secousse ébranla le vaisseau Amiral et le silence se fit dans la salle de Commandement , tout le monde pouvait sentir la vibration de l'air. L'Amiral aussi reteint son souffle pourtant il savait se que c'était : tous les canonniers avaient embarqués dans les trois immenses anneaux qui encerclaient le vaisseau et ceux là c'étaient mis en rotation. Soixante dix canons étaient répartis sur ces anneaux et grâce à la rotation ils pouvaient tirer quasiment simultanément. Il devait en être de même pour les deux autres bâtiments mais il y avait quatre anneaux et cent trente canons sur les vaisseaux de classe bataille.
Il en eut la confirmation quand un de ses hommes hurla que le Valtra avait tiré le Tribord 6. Soixante quinze boule lumineuse illuminèrent la salle de Commandement à travers la vitre principale puis s'écrasèrent sur les boucliers de trois croiseurs.
- Trois croiseurs touché, huit tires out ! Un vaisseau de première génération, les deux autres de la deuxième! Il semble que l'un des croiseurs de deuxième génération soit en surcharge!
- Parfait, Arma préparez cent cinquante hommes pour l'évacuer du théâtre. Lieutenant faites tirer la vague électromagnétique.
- Vaisseau désactivé Amiral! Tous les système sont désactivés, j'affiche les détails sur la plate-forme.
C'était un croiseur de classe deux, l’effectif était complet : cinq cent hommes, coque à 100% , quinze slots de missiles mais plus de missile et vingt cinq canons. Le vaisseau était en parfait état mais le nombre d'hommes diminuait rapidement, ils évacuaient sur les autres bâtiments avant que celui ci ne soit totalement dépressurisé.
- Effectif à zéro ! Le champs est libre Valtra, ils ont évacué le vaisseau.
- Je veux la charge du bouclier à dissipation, foutez deux cent chasseurs dessus si il le faut.
- Tout Canons 6 tiré par l'Altius Amiral!
Un nuage rouge partit de l'Altius sur l'hologramme et se dirigea sur les rectangles rouge. Celui ci se divisa finalement en deux plus petits légendé ''50'' et ''75''.
- Un lourd de deuxième génération touché, son bouclier a absorbé 75 tirs, un croiseur de deuxième génération a absorbé cinquante tirs, cinq tirs out!
- On en est où avec les chasseurs?
- Quatre cent soixante dix sept, mais les pirates en ont lâché deux cent cinquante.
- De mon côté, mes hommes ont investis le croiseur désactivé et sont en ce moment même en train de le remettre en route.
- Parfait, Lieutenant je veux qu'on se rapproche du croiseur à dissipation de tout à l'heure, toujours rien du côté adverse?
- Si Amiral, anomalie sur les deux lourds et sur le croiseur touché par l'Altius !
- Bon, Valtra, un bâbord 8 sur le croiseur à absorption que vous avez déjà touché, vous allez le dégommer. Altius, un tribord 5 sur le dernier lourd au cas où. Nous on commence les tirs de calibrage sur le croiseur à dissipation dès que nous sommes à porté.
- Les hommes d'Arma évacuent le théâtre, coordonnées sur la plate-forme holo. Les bâtiments adverses passent en mouvement.
- Bien préparez un bâbord, pour mettre HS le dissipateur dès que nous aurons la charge de son bouclier. Et pour les boucliers?
- Les pilotes finissent les différentes fréquences bouclier. A priori ils sont tous sous routine. Le temps de la connaître et on pourra transpercer leurs boucliers.
- Amiral! tirs adverses: tribord 8 sur nous et tribord ...12 par le croiseur sur Valtra.
L'activité de la salle de Commandement tomba, l'attente paru infinie puis finalement il y eut une légère secousse.
- Le bouclier à dissipation a été passé ! Le bouclier de seconde génération a absorbé vingt deux tirs, huit out: Bouclier à 80% !
- Et le Valtra ?
- Bouclier du Valtra à 35% !
L'hologramme vacilla et le rectangle symbolisant le Valtra se mit à clignoter. L'Amiral écarquilla les yeux puis la voix d'Arma se fit entendre, la qualité était mauvaise.
- Amiral, et nous avons absorbé huit tir force 12, bouclier à 35%. Nous passons en manœuvre.
- Bon, on ne touche plus à ce croiseur, on dirait qu'il a un bouclier de quatrième génération, Arma évitez le contact. Vous tirerez votre bâbord 8 quand vous serez bien positionner.
- Amiral, le dernier croiseur a été marqué: je transmet les informations sur la plate-forme holo.
- Bâbord 8 tiré, 12 out. le croiseur a absorbé vingt trois tirs.
- Amiral, on a les routines des deux vaisseaux lourd!
- Alucard, séquence de tir annulée, dégommez le croiseur qui vient d'être marqué. Les chasseurs?
- cent quatre-vingt chasseurs ennemies, Arma réduit son nombre de chasseurs en attaque, il n'y en a plus que deux cent quatre vingt huit en attaque.
- Amiral, deux vaisseaux passent en manœuvre!
Celui-ci se tourna vers la plate-forme holo pour constater. Il pencha légèrement la tête sur la gauche, puis sur la droite. C'était franchement n'importe quoi, qu'est ce qu'ils cherchaient à faire au juste..., il ne tentaient même pas de rentrer dans le close.
- Lieutenant, population des bâtiments pirates
- un seul vaisseau est marqué, croiseur de classe trois, troisième génération: 1.760 hommes à bord, effectif minimal de 1.100 hommes, je les transfère sur la plate-forme holo... Le croiseur de classe une, quatrième génération qui a tiré sur Arma est marqué, je transfère aussi: 1.000 hommes à bord, effectif minimal de 400 hommes.
- Amiral routine du croiseur de première génération trouvé!
- Parfait, tirez tout de suite! Dégommez le.
- Je fais tirer un Bâbord 4.
L'Amiral soupira. Un vaisseau de quatrième génération ce n'était pas prévu. Tous les tirs que son bouclier absorberait lui permettront d'avoir une puissance de feu bien supérieur au tir de force 5 que peuvent faire les croiseurs et vu l'état du Valtra il ne va pas falloir d'autres tir comme ça...
- Tir filtré. Coque à 60%, armement désactivé, plusieurs secteurs détruits. Il passe en manœuvre.
- Douze missiles on traversé les chasseurs et se dirigent vers Arma !
- Deux missiles ont touché mon bâtiment, coque à 92%, rien de grave.
- Amiral, un des deux lourd à été marqué: bâtiment de classe une, troisième génération, population: 2.063 hommes, effectif minimal: 1.100 hommes.
- Anomalie sur l'autre lourd et sur le croiseur de troisième génération marqué tout à l'heure.
- Arma, préparez une vague électromagnétique pour le croiseur sur lequel Alucard doit tirer. On lâche les derniers chasseurs.
- Ça fera 383 chasseurs pour nous, 160 en face.
- Tribord 7 tiré par l'Altius !
- Arma préparez quelques hommes.
- J'ai déjà 250 hommes sur le départ Amiral.
Alors que l'Amiral parlait plus de soixante boules lumineuses passèrent à moins de cent mètres de la vitre principal de son vaisseau éblouissant toute la salle de Commandement. Quelques officiers sursautèrent et l'Amiral lâcha plusieurs jurons puis il se tourna vers la plate-forme holographique pour observer le résultat du tir : 71 tirs avaient traversé le bouclier à dissipation , le carré qui représentait le croiseur se mit à clignoter et avant que l'Amiral donne ses instructions la voix d'Alucard l'informait qu'il y avait une anomalie et demandait à Arma de tirer la vague électromagnétique .
- Un Tout Canons 6 du lourd sur nous Amiral.
- Arma envoi ses hommes sur le croiseur.
- Quarante deux tirs out sur soixante, bouclier à 70% Amiral.
Pour l'instant il n'y avait aucun soucis, Arma était diminué mais il ne prendrait pas son bâtiment. Il faudra peut être qu'il quitte le théâtre mais pour l'instant pas de problème grave, aucun des trois bâtiment ne tomberaient.
- Les hommes d'Arma ont investi le croiseur Amiral.
Alors que celui ci donnait ses instructions pour tirer sur le croiseur de première génération il vit les caractéristiques de l'Altius changer et notamment sa coque tomber à 73%.
- Onze missiles ont touchés mon bâtiments Amiral ! Coque à 73%, systèmes mineurs touchés, vingt six canons détruits.
L’Amiral regardais la plat-forme holo sans vraiment la voir, il n'y avait aucune logique, si au moins ils tentaient de rentrer dans le close..., ils avaient deux vaisseaux out, plus le croiseur qui allait se faire exploser par son bâtiment qui tournait en rond depuis le début. L'Amiral remarqua un rayon rouge reliant un croiseur et le Valtra.
- Tribord 5 sur Arma.
- il sort d'où celui là? Arma pourquoi vous êtes à porté de tir ?
- On ne l'a pas vu...
- Vous êtes quinze et vous n'avez rien vu!
- trente neuf tirs out sur cinquante, bouclier à 16%.
- Le croiseur de première génération est détruit Amiral !
- Dernier croiseur marqué Amiral, croiseur de classe trois, deuxième génération. Population: 1.722 hommes, effectif minimum: 1.100 hommes.
- Il se prépare à sortir du théâtre Amiral, on a du lui transmettre les coordonnées.
- Arma vu l'état de votre vaisseau, vous feriez mieux d’allée sur l'autre théâtre et de capturer ou détruire ce croiseur. Laissez moi Uther et ses hommes avant de partir...
- Bien Amiral, je récupère tous mes chasseurs et je sorte du théâtre. Mes sortent en ce moment même du théâtre avec le deuxième croiseur désactivé.
- Alucard tire sur le vaisseau lourd !
- Bon c'est pas mal les jeunes! C'est pas tout à fait fini mais on a perdu personne et on a récupéré deux vaisseaux, il en reste trois en face de nous, flambant neuf, presque sorti d'usine, on va pas laisser ça passer! Surtout qu'il y a un vaisseau de quatrième génération!
- Le vaisseau lourd explose Amiral !
- Plus que deux alors ! Bien, on a vingt minutes pour s'organiser, on se prépare pour le close les jeunes! Procédure standard, Colonel, on a à parler...
***


...

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 25/06/2018 10:41:08    Sujet du message: Histoire de Bataille

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Alliance Mel-Lhon Index du Forum -> partie de culte -> Section RP -> Section RP stricte Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com